Le dimanche 29 octobre dernier, l’Olympique de Marseille devait accueillir l’Olympique lyonnais au Vélodrome, dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1. Suite au caillassage du bus des joueurs rhodaniens, le match a finalement été annulé et reporté à une date ultérieure. Cet événement a fait grand bruit. Il a aussi mis en lumière le fait que chanter « la Marseillaise » ou brandir des drapeaux français étaient des actes racistes.

Dans l’émission l’« Afterfoot », diffusée sur la chaîne RMC Sport au soir de la rencontre avortée, la parole a été donnée à un spectateur lyonnais, présent à Marseille. Ce dernier est revenu sur l’attaque du bus mais a également tenu à pointer du doigt les agissements de certains supporters de l’OL. Il a dénoncé des « Marseillaise à répétition » et « des drapeaux français à foison », au même titre que « des saluts nazis, des quenelles » et des insultes comme « musulmans de merde », « sales Arabes » et « bandes de bougnoules ».

Pour cet amateur de football qui se voulait plutôt constructif, comme pour les personnalités présentes sur le plateau de l’émission, il n’y a aucune différence entre des insultes, des saluts nazis et les symboles de la France. Tout cela est à mettre dans le même sac : celui du racisme. Le supporter précise : « À Marseille, pour ces Lyonnais, ce n’est pas la France mais c’est l’Algérie et c’est l’Afrique. Ils voient Marseille comme ça. Clairement, quand ils vont à Marseille, pour eux, ils ne sont pas en France. D’où les drapeaux français. » Pour le journaliste Daniel Riolo, à travers ce symbole français, « c’est la ville cosmopolite qui est combattue ». Sur le plateau, cela semble ne faire aucun doute : le drapeau tricolore est un étendard raciste.

Ce serait d’ailleurs pour cette raison qu’il serait, comme le dit le journaliste, interdit dans certaines tribunes du Vélodrome. Contactés par BV, deux clubs de supporters marseillais, les Dodger's et le Club des Amis de l'OM, ont refusé de confirmer cette information. L’Olympique de Marseille n’a, quant à lui, pas souhaité répondre à nos sollicitations. Pour autant, une vidéo des South Winners, datant de 2006, tend à démontrer que c’est bien le cas, même lors de matchs européens.

Les drapeaux britannique, algérien, marocain ou encore argentin, eux, sont les bienvenus. Pourquoi une telle différence ? Pourquoi est-il bien vu d’être fier de ses origines quand elles sont extra-hexagonales mais pas quand elles sont françaises ? Les racistes doivent sortir des stades  mais le drapeau français et l’hymne national, emblèmes de l’unité française, y ont toute leur place. Ils ont vocation à rassembler et non à diviser.

Malheureusement, sous couvert de lutte contre le racisme, ils sont malmenés et les Français sont en train d’en être dépossédés. Comme les autres nations, la France devrait pouvoir pavoiser, au Vélodrome et ailleurs, sans que cela ne fasse débat. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Pour beaucoup, lorsqu’elle est française, la fierté nationale est un vilain mot. Dans ces conditions, comment peut-on, comme le souhaite Emmanuel Macron, « faire nation » ?

9950 vues

09 novembre 2023 à 18:02

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

30 commentaires

  1. Le Liban, vous connaissez ? Non ? Et bien vous allez « adorer ». On y est presque. Ca n’est pas pour demain, c’est pour ce soir !!

  2. Avec un président comme çà, ces réactions ne sont pas étonnantes. Les français se sont laissés transformés en moutons et les moutons ne choisissent pas leur berger. il faut encourager « quoi qu’il en coûte » ceux qui chantent Douce France dans le métro ou la Marseillaise dans les stades.

  3. Quid des provocations lyonnaises ? rien sur les réseaux sociaux , les téléphones étaient en panne ?

  4. « Il n’y a pas une culture française » dixit Macron le 4 février 2017. Et BV s’étonne ? Il a été réélu. Donc, une majorité de français l’approuvent et sont comme lui, ils ne sont plus de France.

  5. Tout ceci est de la faute et de la responsabilité de l’Union Européenne qui ne veut pas que la France existe en tant que telle . Je reste persuadé que le drapeau européen serait le bien venu dans ces stades .

  6. Il y a bien longtemps que toute cette mafia politique préfère arborer la rosette rouge dite de la légion d’honneur Républicain à la place du drapeau Français contrairement aux politiques des autres pays, sans oublier que la nouvelle génération de ces voyous a le don de baver sur leur pays et les Français dès qu’ils sont à l’étranger. Reste la République Laïque Gauchiste et fainéante qui n’a jamais fait autre chose que de la destruction en commençant par les églises et les structures de formation et de santé qui y étaient liées, puis ce fût le tour des patrons et enfin les biens et économies de ceux qui travaillent encore dans cette infâme organisation privée qu’il faut détruire aussi et cela arrive vite. Il faut régulièrement une destruction totales pour oublier quelques années cette médiocre ambiance Républicaine pour très vite fabriquer de nouvelles générations fainéantes qui reprennent le flambeau Républicain dans toute sa médiocrité pour préserver leur intérêts au détriment de tous ceux qui travaillent pour leur avenir et celui des leurs, mais cela n’est ni égalitaire et moins encore Républicain.

  7. La France bienpensante très majoritaire, c’est à dire la France pro UE, consent à cette position anti française. Elle croit qu’en soutenant les « persécuteurs » elle sera épargnée…La France se déconstruit chaque jour un peu plus avec le consentement des français. Il n’y a plus de peuple (capable d’esprit critique et de réflexion) en France mais une masse (abrutie à l’émotion sans capacité ou courage de penser).

  8. Quelle meilleure preuve que si Marseille accepte l’argent des français, ils ne veulent plus faire allégeance au pays.

  9. Malheureusement on est obligé a penser obligatoirement a ce que l’on pense de plus en plus, demain sera pire. Faut bien reconnaitre que ce sport en question est un chancre de violence.

    1. demain sera pire dites vous, et vous avez entièrement raison, seul les aveugles et les sourds n’y voient ni n’y entendent rien, ha…! j’oubliais les « bobos » !

  10. Ça rappelle une question de l’un des sketchs des Inconnus : Quelle est la première ville arabe traversée par le Paris-Dakar ? Marseille ! Une boutade à l’époque qu’il serait bien risqué de reproduire à l’écran de nos jours.

    1. Oui : inquiétant. Anguille sous roche, ou Alzheimer avancé chef un chef spirituel mondial ( concurrent d’autres  » chefs » moins spirituels…) ?

  11. Disons le Marseille est à la pointe de la dégénérescence totale du pays. A dire vrai cette ville et une bonne partie des Bouches du Rhône et du Vaucluse n’appartiennent plus depuis longtemps à la France. Au rythme où vont les choses les fameuses partitions de territoires souvent evoquees par Francois Hollande ne concerneront plus seulement le nord est de l’île de France. Marseille est leader et dans moins de dix ans constituera une enclave étrangère. Une sorte de bande de Gaza revue et corrigée qu’aujourd’hui il faut éviter à tout prix.

    1. « N’appartiennent plus à la France « ( et, pour aller plus avant, à la civilisation gréco-romaine) ? En effet : revenant incidemment , d’abord dans les années 83-85, puis 2013-2017 dans cette belle Provence- Côte d’azur qui m’avait laissé des souvenirs éblouissants dee1955- à1959, je n’ai pas reconnu la province ensoleillée de mon enfance..

      1. Que vous alliez dans le sud de la France dans le nord voir en Belgique, vous entendez de partout cette même langue que nous ne comprenons pas !

  12. « Comment peut-on, comme le souhaite Emmanuel Macron, « faire nation » ? » conclut la chroniqueuse. Rectification : Comme FAIT MINE DE LE SOUHAITER Emmanuel Macron. Ce n’est pas tout à fait la même chose.

    1. L’europe de vdl veut la disparition des nations, macron le pro-européen nous parle de « faire nation ». Le « en même temps » quoi ! comme a son habitude.

    2.  » faire Nation » ça ne veut rien dire. Macron devrait retourner prendre des cours de Français ( et éventuellement latin), ou solliciter un stage à l’Académie Française, lui qui adore se balader et présider des commissions d’experts en trucs et en machins. Plus utile que la cuisine des macarons..

      1. Lorsque vous vous promenez un peu de partout, il serai fort étonnant que vous n’entendiez pas cette langue qu’emploie macron. C’est devenu le langage courant.

  13. Mais que les français ne fréquentent plus ces lieux tout simplement . De toute manière quand on voit ce qu’il se passe dans les stades et alentours il faut être fou ou inconscient pour s’y rendre .

Les commentaires sont fermés.