Accueil Editoriaux Quelques jours encore pour présenter ses vœux…
Editoriaux - Fake News - Table - 22 janvier 2018

Quelques jours encore pour présenter ses vœux…

Tout a une fin, même la magie de Noël. Exit le sapin. Il reste encore quelques jours pour présenter ses vœux et quémander quelques dons au nom des bons sentiments et associations diverses. Les retardataires peuvent s’inspirer du dernier clip de Reporters sans frontières, qui commence par un récapitulatif des totalitaires et autres despotes dans le monde. Pas de témérité excessive, on dénonce à distance.

Par ordre d’apparition, Kim Jong-un, Donald Trump, Erdoğan, Vladimir Poutine et Xi Jinping. Sur fond de traîneau, une voix enfantine introduit les cinq monstres : “Cher père Noël. Cette année, j’aimerais que les journalistes ne se fassent plus menacer et insulter, qu’ils soient tous libérés des prisons où ils sont enfermés injustement, qu’on cesse de censurer tout ce qu’ils disent et qu’ils ne soient plus jamais torturés.” Le clip conclut “La magie de Noël a, hélas, ses limites”, avant de passer à la petite ritournelle. Donnez. Donnez.

La version existe aussi en anglais : Limits of Christmas Magic. And so on.

Certes, les individus mentionnés ont tous une vision très personnelle et autant discutable de la communication et de la liberté d’information, mais mettre au même plan Erdoğan et Trump fait dans le raccourci tendance uppercut.

Poutine est aussi cloué au pilori, ce qui tombe bien puisque notre gouvernement annonce un projet de loi sur les fake news (“fausses nouvelles”, en français ; FN, en abrégé). Objectifs : cautériser les sites mal à propos comme Russia Today et aseptiser les prochaines élections. D’ici là, on devrait parvenir à interdire l’ironie et la caricature satirique.

Les “Reporters” restent discrets sur ce contrôle programmé, d’autant qu’on ne sait qui sera en charge d’arbitrer le bon et le mauvais. La l7e chambre étant déjà fort occupée, envoyez vos CV au CSA. À moins qu’une énième petite commission…

Au pays de la liberté d’expression, il faudrait demander leur avis aux fondateurs de Reporters sans frontières, dont un certain Robert M… qui n’a pas encore eu l’honneur d’un clip à son effigie.

L’année prochaine, peut-être. La magie de Noël est sans limites.

À lire aussi

80 km/h : expérimentation, qu’ils disent. Chiche !

Et pourquoi pas 70, ou 60 ? …