Quand le fonds Marianne sert à rémunérer la chasse aux prétendus complots 

schiappa

Fonds Marianne, épisode 3. Depuis l’enquête du magazine Marianne et du journal télévisé de France 2, fin mars, et les premières révélations sur deux associations au fonctionnement trouble, voilà que la liste complète des dix-sept lauréats de l’appel à projets de Marlène Schiappa vient d’être dévoilée dans Libération. En plus de l’USEPPM (355.000 euros), mis en cause pour sa maigre production, et de Reconstruire le commun (330.000 euros), épinglé pour ses publications favorables à Emmanuel Macron, plusieurs associations, expertes dans la chasse aux présumés complots, tirent également leur épingle du jeu.

Les complots « d’extrême droite »

Il y a d’abord Conspiracy Watch. Créée en 2007 par Rudy Reichstadt pour lutter contre le conspirationnisme en ligne et ses dérives, cette association a pu bénéficier de la modique somme de 60.000 euros pour mener à bien sa lutte. Si la mission de ce site Internet, devenu depuis service de presse, apparaît louable au premier abord, la méthode pose davantage question. Contrairement à sa promesse de départ, l’association ne cible presque que des médias de droite ou, du moins, proches de la droite, et s’arroge le droit de distribuer les bons points à la presse. Boulevard Voltaire, régulièrement classé parmi les « sites conspirationnistes » par Conspiracy Watch, en a ainsi fait les frais. De plus, les « analyses et décryptages », produits par le site Internet sur les différentes polémiques, ont pour la plupart été écrits par des journalistes pigistes chez Mediapart, Slate ou encore Libération, trois médias classés à gauche. Pour l’objectivité, on repassera… En somme, comme le résumait Benoit Bréville, du Monde diplomatique, « Rudy Reichstadt n’a rien d’un chercheur. Son site relève davantage du blog collectif que d’un quelconque "observatoire". »

Mais gare à ceux qui dénonceraient - ou s’interrogeraient sur – la pertinence de l’attribution d’une subvention du fonds Marianne à Conspiracy Watch ! Rudy Reichstadt, chouchouté sur France Inter, traite d’emblée ses détracteurs de « complotistes ».

Mathilde Panot, Anne Hidalgo ou encore la famille de Samuel Paty, qui demandent une enquête sur la répartition et la bonne utilisation du fonds Marianne, auraient-ils basculé du côté obscur ?

Conspiracy Watch est loin d’être l’unique « chasseur de complots » financé par le fonds Marianne. L’Institute for Strategic Dialogue (ISD) s’est ainsi vu attribuer la jolie somme de 80.000 euros. Ce think tank américain, financé par ailleurs par la fondation Bill et Melinda Gates et par l’Open Society de George Soros, s’est spécialisé dans « la lutte contre la désinformation ». Mais à y regarder de plus près, il semblerait que la branche française se plaise particulièrement à cibler « l’extrême droite » et les « identitaires » qui seraient, à les lire, les premiers responsables de la diffusion de fausses informations et de théories complotistes. En avril 2022, l’ISD a, par exemple, organisé un colloque, financé par le fonds Marianne, pour « renforcer la riposte de la société à l’extrémisme et à la désinformation ». Loin de se concentrer sur la question de l’islamisme, cette réunion a pointé du doigt les groupes identitaires et le danger qu’ils représentent. Un discours que l’on retrouve dans les publications en français du think tank. Minoration de la haine antichrétienne qui servirait « non pas à cibler les chrétiens » mais à « critiquer l’islam et conduire des conversations anti-musulmans » et focalisation sur l’extrême droite, et notamment sur Éric Zemmour, sont les principaux moteurs de ses rapports. Dans l’un d’eux sur « l’amplification de voix d’extrême droite », les experts de l’ISD dénoncent ainsi des « comportements inauthentiques orchestrés par l’équipe de campagne du candidat d’extrême droite Éric Zemmour » sur les réseaux sociaux. Une analyse qui (sans grande surprise) n’a pas été effectuée sur la campagne numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Si ces projets s’inscrivent a priori dans le cahier des charges du fonds Marianne – à savoir « riposter à la propagande séparatiste ainsi qu’aux discours complotistes en ligne » -, force est de constater que Conspiracy Watch tout comme l’ISD ont préféré s’attaquer à la droite et aux identitaires plutôt qu’au séparatisme islamiste. Samuel Paty a pourtant été assassiné au nom de l’islam radical…

Clémence de Longraye
Clémence de Longraye
Journaliste à BV

Vos commentaires

33 commentaires

  1. La France possède une fiscalité record, pendant que ses services publics se dégradent sans discontinuer : où va l’argent ? Mais là…et chez Mac Kinsey, bien entendu ! Tout le monde n’y perd pas, en somme !

  2. Peut-être que Samuel Paty a été décapité par un catholique déguisé en islamiste. Je suis étonné que les gauchistes ne l’ont pas dit encore.

  3. Quand on finance des groupes de gauche pour discréditer les groupes de droite, ça s’appelle… Un complot.
    Donc, quand on fait encadrer la liberté d’expression par de tels groupes, issus d’un complot, pour décider qui a le droit de s’exprimer et qui est complotiste, donc privé de parole, alors ça s’appelle un état autoritaire.
    Ne me dire pas « vas voir ailleurs, tu verras ce que c’est une dictature… », parce que j’ai vu justement, et je peux vous dire que les chinois par exemple, sont en moyenne plus heureux que les français.

  4. La foire de Lille c’est en septembre, la foire d’empoigne chez les politicards c’est tous les jours d’où qu’ils parlent….les uns pleurent pendant que les autres épluchent les oignons et qu’un autre en appelle aux mânes de ses regrettés coupeurs de tête et ce en toute liberté d’acte et de ton. On est où là?

  5. Quel siècle ! On ne pourra pas dire dire qu’il aura été des Lumières mais celui de la Décadence ! Un gouvernement où beaucoup sont “corrompourris », idem au Parlement Européen. Et pendant ce temps là, le petit peuple tape sur des casseroles pour se faire entendre de ceux qui sont non seulement indignes pour Gouverner mais d’une incompétence phénoménale pour mener à bien leur fonction et surtout pour protéger son peuple de la grande insécurité causée par ces invasions migratoires.

    • Comme vous dites, quel siècle !
      Toute proportion gardée, il ressemble plus aux heures les plus sombres de l’Inquisition qu’à celui des Lumières.
      Vous aviez des doutes sur l’efficacité de la politique sanitaire, vous étiez complotiste !
      Vous n’êtes pas certain que le dérèglement climatique soit si grave qu’on le dit, complotiste !
      Vous ne croyez pas systématiquement le récit officiel raconté par les journalistes de France Inter ou ceux de Libération, qui passent leur temps à dénoncer leurs confrères, complotiste !

  6. Il est supposé ne plus avoir d’argent dans les caisses de retraites ! Je propose que plus aucune subvention ne soit allouée à ces supposées associations , qui vivent « grassement » sur le dos du CONtribuable . Et aussi aux confédérations syndicales qui vivent également grassement avec l’argent du CONtribuable . Et ça en fait des millions voir des milliards ! Les fraudes sociales également ….etc , et la liste n’est pas exhaustive .

  7. La fin des subventions à TOUS les journaux (la plupart sont aux mains de grands capitalistes qui peuvent maintenir sous perfusion leurs détestables titres sans aide extérieure) et de TOUTES les officines du genre de ISD ou Watch conspiracy permettrait des millions d’économies à l’État et évitant à nos impôts de financer des sites dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils sont contre-productifs.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois