L'une des grandes constantes de l'Histoire est la tendance des ambitieux à désigner un coupable derrière eux afin de faire oublier qu'ils ont fait partie des premiers courtisans de leurs prédécesseurs.

En ce sens, Macron pourrait trouver enfin un rôle à sa mesure : celui du type qui organise la disgrâce solennelle de François Hollande pour nous faire oublier qu'il fut son ministre.

1660 vues

16 février 2018 à 19:08

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.