Azouz Begag n’a pas mâché ses mots. L’ex-ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances au sein du gouvernement de Dominique de Villepin, avant de devenir un soutien à la campagne présidentielle de François Bayrou (MoDem) lors de l’élection de 2007, s’est exprimé dans un long entretien donné au Point, le samedi 20 février.

« Les Français se sont agrippés à la conservation de leur identité »

L’écrivain, enseignant et chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) est revenu sur la situation des musulmans en France. Selon lui, la France serait raciste « depuis 1975 », lors de « la fin des Trente Glorieuses ». Les immigrés seraient des « boucs émissaires », tandis que « les Français se sont agrippés à la conservation de leur identité. Les immigrés maghrébins/musulmans et leurs enfants ont été clairement désignés comme les responsables du “bruit et de l’odeur” à partir des années 1990… Polygames, profiteurs de la Sécu, voleurs du travail des Français, etc. »

Il ne manque pas de fustiger « la famille Le Pen [qui] a réussi à semer les graines de son idéologie raciste, discriminatoire et toujours basée sur une supposée invasion de l’immigration ». Il redoute « Marion Maréchal, qui attend en embuscade le moment venu ».

Les propos de ne font « qu’exacerber les tensions »

Azouz Begag s’est également exprimé sur le cas du professeur menacé de Trappes, Didier Lemaire ayant dénoncé, le 5 février dernier, « l’emprise islamiste » dans cette commune des Yvelines, devenant dès lors la cible de menaces de mort. « Pourquoi cette sortie ? Qu’est-ce que cela veut dire, “perdue pour la République” ? » Les propos du professeur ne feraient, enfin, « qu’exacerber les tensions », selon lui.

Enfin, il revient sur la polémique lancée à la suite des déclarations de Frédérique Vidal qui a commandé une étude sur l’islamo-gauchisme à l’université : « Que signifie islamo-gauchisme ? Une gangrène qu’il faudrait étudier “scientifiquement” ? Le propos de la ministre est indigne », estime-t-il.

21 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles.Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

À lire aussi

Sarcelles : le commissariat attaqué au mortier d’artifice et caillassé par des dizaines d’individus en plein couvre-feu

Le commissariat de Sarcelles (Val-d’Oise) a été pris pour cible, jeudi 25 février, d…