[PEOPLE] Instant de douceur dans une actualité de brutes : Kate est de sortie !

Capture d'écran BBC
Capture d'écran BBC

Instant de douceur dans une actualité de brutes. Récif charmant auquel s’accrocher pour souffler dans un monde liquide où tout ce que l’on croyait immuable semble emporté par le courant. Samedi, alors qu'en France, la manifestation du Nouveau Front populaire battait le pavé, avec son cortège de vociférations, de dégradations et d’appels au meurtre, en Grande-Bretagne, la princesse de Galles est apparue, à l’occasion du Trooping the Colour, pour la première fois depuis des mois. Souriante, mincissime, avec ce qu’il faut de fragilité pour rajouter à la grâce dans une sobre tenue d’une élégance extrême à laquelle étaient assortis ses enfants, comme sortis d’un livre de la comtesse de Ségur, elle a été accueillie par une foule en délire.

« La beauté sauvera le monde », affirmait Dostoïevski. Si c’est le cas, une part du salut lutte actuellement courageusement contre un cancer dans un manoir anglais. Elle est l’incarnation parfaite et touchante du « never explain, never complain » cher à feu la grand-mère de son époux. Toute sa personne sonne comme une leçon de savoir-vivre à destination de sa belle-sœur, Meghan Markel, qui a essuyé, le 30 mai dernier, au Nigeria, un camouflet. La duchesse de Sussex qui appelle le Nigeria « son pays », « sa maison » depuis qu’un test ADN lui a révélé qu’elle était à 43 % nigériane et a fait montre de grands transports d’affection pour les populations lors d’un récent déplacement à visée caritative, n'a pas été récompensée de ses efforts : elle a été sévèrement critiquée pour ses tenues dénudées et ses décolletés vertigineux par la première dame du pays, Oluremi Tinubu. Cette dernière a fustigé, dans un discours, la façon de se vêtir occidentale : « Dites-leur que nous n’acceptons pas la nudité dans notre culture. Ce n’est pas beau du tout. » Pourtant, Meghan Markel ne ménage pas sa peine pour dénoncer racisme et colonialisme. En 2019, elle avait apporté son soutien à un mouvement visant à « décoloniser les programmes universitaires ». Sauf que le colonialisme n’est pas toujours là où l’on croit. C’est désormais certain, mieux vaut envoyer Kate que Meghan en émissaire à l’étranger, c'est moins risqué. L’originalité de Kate Middleton, c’est son manque d’originalité : casser les codes est devenu aujourd’hui d’une si grande banalité. Accepter la norme, c’est à présent être hors norme : la vraie transgression, c'est se fondre avec humilité dans la tradition, se vêtir d'une façon adaptée à la situation. Selon les experts de la Couronne, son chapeau était un subtil hommage à Charles III, fêté ce jour-là : parce que joli, il l'honorait ; parce que discret, il ne l'éclipsait pas.

Évanescente dans sa robe immaculée - à liseré noir -, elle ressemble à la dame blanche que l’on croise, fantomatique, dans les châteaux en ruine des légendes celtes. Les médias ne parlent-ils pas, d'ailleurs, pour évoquer cette sortie officielle, d’une « revenante » et d’une « réapparition » ? Mais si la Dame blanche des Habsbourg du livre éponyme de Paul Morand, quand on la croise - à croire l’auteur -, porte la poisse, celle des Windsor redonne espoir : que cette apparition publique fugace très « vieille Angleterre » ait suscité une telle explosion de joie au Royaume-Uni et bien au-delà - y compris en France - montre qu’une certaine esthétique commune demeure. Une fondation sur laquelle tout peut refleurir.

Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

16 commentaires

  1. Merci Gabrielle Cluzel pour ce bel hommage à la décence et la dignité de la famille royale.
    Bon rétablissement à Kate, et à Charles III.

  2. J’ai toujours apprécié le talent d’écriture de Mme Cluzel. Merci d’avoir sorti votre belle plume pour Kate. Elle le mérite. Outre qu’elle sait tenir son rang, j’adore ses toilettes. Ceci dit, je ne peux m’empêcher de penser que nous pourrions avoir le même beau spectacle si Louis XVI et sa famille n’avaient pas été assassinés…

  3. Très joli votre article Gabrielle : nous ne vous connaissions pas ce talent de poète.
    Merci beaucoup. Bonne journée.

  4. Votre article est un superbe hommage à cette grande dame qui combat courageusement, dans la discrétion, le cancer. Elle est à l’opposé de ces féministes qui déconstruisent le mâle blanc pour prendre de la hauteur. Elle est digne et magnifique et je lui souhaite de se rétablir au plus vite.

  5. Cette famille royale, qui coûte bien moins cher au contribuable anglais que ne coûte l’Elysée au con-tribuable français, nous donne une belle leçon de dignité. Elle nous prouve également chaque jour son respect et son amour pour le peuple anglais.

    • Je ne peux pas dire que le chapeau m’emballe.
      À part ce détail, Kate est effectivement digne d’accompagner son époux lorsqu’il montera sur le trône. Je lui souhaite que le sort n’en décide pas autrement.

  6. Décidément, j’adore cet article, madame Cluzel !
    Certaines dames blanches de notre passé partagent cet avis et se joignent à moi pour vous remercier.

  7. Quelle magnifique photo, je rêve de la même avec la belle famille du Comte et la Comtesse de Paris et leurs enfants. Je souhaite à cette belle princesse beaucoup de bonheur. Vive le Roi.

  8. En effet, Kate est une grande dame, discrète, respectueuse, digne , la beauté de la femme dans toute sa splendeur contrairement à nos furies gauchistes vulgaires, sans honneur, sans dignité, mais heureusement la femme ordinaire a ouvert les yeux et ne veut pas leur ressembler (je parle des furies)

  9. Beauté, élégance, discrétion, l’inverse de sa belle-sœur, la bonne éducation fait le reste.

  10. Un personnage public et royale qui a du maintient et de la prestance, c’est beau. Merci à la princesse de Galles. Peut-elle enseigner un peu de savoir vivre aux ploucs du gouvernement français ?

  11. Puisse t’elle guérir et reprendre ses activités au sein de la famille royale . La beauté , la classe , l’intelligence , l’instruction etc …….

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois