Nick Conrad, tristement célèbre pour sa chanson « Pendez les Blancs », vient d’être relaxé en appel par la cour de Paris. Il avait écopé en première instance de 5.000 euros d’amende en 2019.

5.000 euros d’amende en première instance

Nick Conrad, le rappeur célèbre pour avoir outré toute une partie de la France avec son clip Pendez les Blancs, vient d’être relaxé par la cour d’appel de Paris, selon LCI.

Il avait été condamné en première instance à 5.000 euros d’amende, la cour estimant que le musicien avait « outrepassé les limites autorisées de la d’expression dans ce singulier qu’est le rap ».

Relaxé pour vice de procédure

Cependant, d’après une information de LCI, ce jeudi, la cour s’est prononcée en sa faveur, invoquant une raison technique. Un vice de procédure serait à l’origine de cette annulation, le parquet n’ayant pas jugé l’affaire sur le fond.

« En annulant un acte de procédure important, la cour a été contrainte de relaxer Nick Conrad », affirme, à LCI, une source proche du dossier qui révèle qu’après avoir été entendu par la police, aurait été convoqué devant le tribunal à une date ultérieure à trois mois, au lieu d’une date inférieure à trois mois.

Un vice de procédure déjà plaidé en première instance par les avocats du rappeur, mais ignoré par la cour. Le tribunal lui aura, cette fois-ci, donné raison.

23 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.