Patrick Jardin : “Je ne pouvais pas accepter qu’un islamiste souille la mémoire de ma fille et des 98 autres victimes du Bataclan”

On vient de l'apprendre, Médine ne se produira pas au Bataclan !

Le rappeur Médine ne se produira pas au Bataclan, mais dans une autre salle parisienne.

Boulevard Voltaire recueille la réaction de Patrick Jardin, qui a perdu sa fille le soir du 13 novembre 2015. Il a mené sans relâche un combat pour interdire le concert prévu dans cette salle.

Nous venons d’apprendre que le concert du rappeur Médine a été annulé. Il ne se produira plus au Bataclan, mais au Zénith. Est-ce un soulagement pour vous ?

Oui tout à fait. Mon but n‘était pas d’interdire Médine, mais d’interdire Médine au Bataclan.

Pour quelle raison le Bataclan ne pouvait-il pas accueillir Médine ?

Au Bataclan se sont produits des attentats horribles et atroces perpétrés par des islamistes.
Médine étant islamiste, je ne pouvais pas accepter qu’un islamiste vienne souiller la mémoire de ma fille. Il s’agissait de défendre la mémoire de ma fille bien sûr, mais aussi celle des 98 autres personnes décédées et des 415 blessées, dont certaines souffrent encore dans leur chair aujourd’hui.

Ce combat est gagné. Mais il y en a encore beaucoup d’autres, notamment celui de connaître la vérité sur ce qui s’est réellement passé au Bataclan.

Absolument. Jusqu’à ma mort, je combattrai cet horrible attentat.

À lire aussi

Patrick Jardin, sur la mère voilée au conseil régional : « Je suis écœuré. Nous, personne, aucun people ne nous a soutenus ! »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleÀ la suite de l’incident survenu, vendredi der…