Cela fait désormais plusieurs mois que des vidéos d’un style particulier fleurissent sur . Postées par des albanais, ces courtes séquences font la promotion de voyages vers le Royaume-Uni, au départ de Calais, et cela, pour un prix dérisoire, selon leurs dires - pensez, la fourchette des prix oscille entre 2.250 et 13.450 euros... la question ne se pose même pas !

S’il faut reconnaître un talent à ces influenceurs d’un genre nouveau, c’est bien leur impeccable maîtrise des codes du marketing : qu’ils aient pris des cours de com’ ou qu’ils soient autodidactes, ces Albanais sont passés maîtres dans la vente de projets pourtant quelque peu hasardeux. Leurs comptes sont légion – StreetPress en recense au moins 58 - et les vidéos qu’ils fournissent font tout simplement rêver : une mer calme qui s’étend à perte de vue, une musique douce qui leur rappelle leur pays, un coucher de soleil flamboyant à l’horizon… Bref, la mise en scène ne serait pas différente s’il s’agissait d’une publicité pour une lune de miel. Les appels à prendre le large ne demandent pas grande réflexion, « Viens aujourd’hui, pars aujourd’hui », peut-on lire en légende d’une vidéo postée par @rugganglie. Sous-entendu : « La compagnie s’occupe de tout, vous n’avez qu’à monter à bord et vous lancer dans l’aventure. »


Il semblerait, toutefois, que nos influenceurs aient oublié de délivrer deux ou trois détails à leurs futurs clients, à propos de cette aventure idyllique. Ce « voyage vers l’Angleterre », qui n’est autre qu’une traversée illégale de la Manche, est en réalité loin d’être une sinécure pour les personnes qui se lancent, si l’on en croit les terribles précédents. Ainsi, en novembre dernier, 27 migrants ont perdu la vie lors d’une traversée. Le directeur de l’Office français de l’immigration, Didier Leschi, avait déploré le drame, dénonçant les passeurs « qui essaient, coûte que coûte, de maintenir des camps près de la mer pour faciliter le travail morbide de faire traverser la Manche à des migrants à leurs risques et périls ». On est loin de la « traversée sûre à 1.000 % » vendue par @rrug-anglie3 sur son compte TikTok. À Marseille, un réseau de était arrêté, en octobre 2021, pour proxénétisme aggravé et traite d'êtres humains. Des jeunes filles venues en France depuis le Nigeria se voyaient contraintes de racoler sur le pavé marseillais afin de pouvoir rembourser la dette de leur voyage, entre 40.000 et 60.000 euros. Car le passeur est un être généreux, certes, mais il aime être payé à temps. Sans quoi, il réagira à sa manière, c’est-à-dire par « les coups, les viols, les menaces sur leur vie et celle de leur famille », selon l’exemple du réseau de arrêté à Marseille.

L’urgence est vitale : la France doit contenir, voire éradiquer, l’explosion de ces réseaux criminels. Alors qu’il y a un an, le ministère de l’Intérieur annonçait « engager des moyens supplémentaires pour lutter efficacement contre l’immigration clandestine le long des côtes de la Manche », le nombre de personnes ayant rejoint l’Angleterre sur des embarcations de fortune est de 23.465 depuis le début de l’année. Une hausse historique, donc, par rapport aux autres années, et qui ne semble pas en passe de se calmer. Une nouvelle fois, la réalité rattrape violemment le ministre et l’on se demande encore et toujours quel type d’électrochoc aura finalement raison de ses théories grandiloquentes pour le pousser à un pragmatisme salvateur.

4310 vues

28 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

8 commentaires

  1. comment se fait il ques ces immigrés en situation irrégulière qu on nous présente comme extrèmmement pauvres , venant de pays eux mèmes extrèmement pauvres puisse avoir des sommes dont la majorité des français ne disposent pas ?

  2. Ouvrez les yeux. 23 000 « migrants » à 5 000 € (en moyenne), ça fait un CA de plus de 100 millions d’€, qui passe depuis le début de l’année sous les yeux du gouvernement français. L’Histoire nous confirme qu’aucun gouvernement n’a jamais pu résister à cette masse de fric sans se servir au passage. Ce n’est donc pas au programme que de lutter contre cet esclavage tellement lucratif.

  3. Les clandestins seront naturalisés a la vitesse grand V et seront les électeurs futurs des Macrons ,Mélanchon, et les cow boy des Nupes CQFD

  4. L’Albanie dans l’UE pourra recevoir les aides destinées à conserver chez elle ces migrants qui seront formés, comme les gars du Kosovo, dans les missions que nous connaissons!!

  5. Le ministre est un imbécile profond, son visage reflétant d’ailleurs fidèlement sa stupidité. Malchance pour nous, il sort de belles phrases. Mais il ne sait faire rien d’autre, certainement pas agir. Il finira bien par disparaître, comme le mirage qu’il est. A l’image de …

  6. a quoi servent nos « services spéciaux » ? pas possible de trouver ces assassins de passeurs ? là encore sommes nous devenus nuls comme dans tous les autres domaines ?

    1. Nullité, ce n’est pas sûr. Peut être simplement du laxisme, de la lâcheté et du manque de courage politique.
      Ils font le minimum et sont réélus, pourquoi faire plus ?

    2. Pourquoi s’attaquer veritablement aux passeurs ? Cela deplairait sans aucun doute à van der layen et sa clique !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter