Pacte migratoire : le gros mensonge de Darmanin pour charger le RN

darmanin

Ce 18 septembre au matin, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a répondu, sur Europe 1, aux questions de Sonia Mabrouk concernant la dramatique situation de l'île de Lampedusa, confrontée à un afflux inédit de clandestins : « près de 5.000 en une journée », d’après le locataire de la Place Beauvau. Alors qu’il doit se rendre à Rome ce lundi pour échanger avec son homologue, Darmanin est largement revenu sur le pacte migratoire européen voté et pas encore appliqué.

Un pacte qui permettrait, d’après lui, de gérer les arrivées « non à l’intérieur mais aux frontières des États ». Le dispositif soulagerait la pression mais, selon le ministre, il est rejeté par les eurodéputés du RN à Bruxelles. « Le gouvernement italien accepte et le RN vote contre, affirme-t-il. Marine Le Pen fait donc du tourisme électoral », appuie lourdement celui qui assure que la France « ne s’apprête pas à accueillir » les migrants de Lampedusa.

Quelques heures plus tard, la préfecture des Alpes-Maritimes réquisitionnait des infrastructures pour « augmenter temporairement les capacités du local de police pour les étrangers en situation irrégulière interpellés ». Cette décision préfectorale fait-elle positivement suite à l’appel d’Ursula von der Leyen demandant aux pays européens « d’accueillir une partie des migrants arrivés en Italie » ? On peut légitimement se poser la question.

Sauf que… le vote de ce pacte migratoire n’a pas encore eu lieu. « La Commission européenne se dit désormais optimiste quant à la finalisation du Pacte sur la migration et l’asile avant les prochaines élections européennes qui auront lieu en 2024 », admet le rédacteur du site officiel Vie-public.fr, que Gérald Darmanin n'a visiblement pas consulté. « On discute sur du vent », tempête l’eurodéputé RN Thierry Mariani. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy ne mâche pas ses mots : « On a voté en avril l’ouverture des discussions. » En d’autres termes, on reprocherait au RN un vote qui n’existe pas. De fait, le Parlement européen a effectivement voté en avril dernier, mais uniquement sur les positions de négociation et non sur le texte en lui-même.

Cela dit, du côté du RN, la défiance est totale depuis le début. Car, outre l'accueil d'urgence, le texte vise aussi à « adopter une législation commune » sur la migration. « En clair, il s'agit de démettre les États de leur souveraineté sur la question migratoire », peste un eurodéputé RN. Cette manœuvre explique la levée de boucliers préalable aux discussions des élus du RN mais aussi d'une partie des LR, comme Brice Hortefeux, François-Xavier Bellamy ou encore Nadine Morano...

L'Italie en première ligne

Dans cette affaire, Meloni a-t-elle lâché la France ? « Les Italiens ont effectivement voté en faveur du volet Accueil d’urgence », reconnaît Mariani. Un dispositif prévu dans les discussions préalable au vote définitif. « Comment leur en vouloir ?, poursuit Thierry Mariani. Ils sont en première ligne et savent que, pour l’immense majorité des migrants, ils ne sont qu’un point de passage vers la France, l’Allemagne ou l’Angleterre. » En tout état de cause, le Pacte migratoire sur lequel débattront un jour les eurodéputés ne concerne que… 30.000 places supplémentaires d’accueil de demandeurs d’asile à l’échelle européenne. À titre comparatif, Lampedusa a accueilli plus de 5.000 migrants en une journée. Un pacte sous-dimensionné et donc hors sujet pour faire face aux flux venus d'Afrique, et notamment de Tunisie.

La Tunisie : dossier mort

« Nous devons travailler avec la Tunisie avec davantage d’actions, prêche Darmanin. La Commission a négocié un plan, maintenant il faut le faire... » Le ministre de l’Intérieur souligne l’importance de la coopération entre l’Union européenne et la Tunisie dans la gestion de ces flux de migrants dont le port de Sfax est l’un des points de départ. Sauf que, depuis la visite de von der Leyen et Meloni en Tunisie, en juillet dernier, et la signature d’un « partenariat stratégique » engageant potentiellement plus d’un milliard d’euros, rien n’a abouti. Le 7 septembre, plus de deux mois après le déplacement de von der Leyen à Tunis, le nouveau patron de Frontex, le Néerlandais Hans Leijtens, constatait la paralysie : « Nous allons rencontrer les Tunisiens pour connaître nos homologues, disait-il. Il n’y a pas de plan à ce stade ni d’entame de coopération à court terme avec les autorités tunisiennes. Nous avancerons lorsque la Commission nous permettra d’avancer. »

En d’autres termes, personne n’a voté contre ou pour le pacte migratoire : le vote n’a toujours pas eu lieu et « a très peu de chance d’advenir avant les élections européennes », souffle un eurodéputé. Beaucoup de bruit pour rien, en somme, de la part du ministre Darmanin qui connaît la situation : une Italie submergée par des migrants qui ne songent qu’à la quitter et une France rêvée par ces migrants comme un point d'arrivée. Le famélique Pacte migratoire pas encore voté ne changera rien, « hormis un énième appel d’air », soupire Thierry Mariani.

Marc Eynaud
Marc Eynaud
Journaliste à BV

Vos commentaires

47 commentaires

  1. Quand des papis en gilets jaunes défilaient sur les champs Elysées Darmanin voyait la peste brune. Quand les racailles ont agressé, molesté, detroussé les spectateurs du Stade de France, Darmanin a vu des supporters anglais. Quand les mêmes racailles ont dévasté le France, c’était Kévin et Mattéo et ils étaient moins nombreux que les FDO, etc,etc,
    Le racisme systémique on peut le laisser à Mélenchnon. Mais le mensonge systématique c’est Darmanin. (De l’écurie Sarkozy)

  2. Qu’attendre d’autre d’un individu aussi fourbe qui a, qui plus est, l’insupportable prétention d’accéder à la fonction suprème du pays?

  3. Ils se sont passés le mot à dénigrer tout ce qui ne correspond pas à leur dogmatisme , même empreint souvent de contre-vérités , de mensonges et d’absurdités . faites votre boulot mesdames et messieurs les ministres au lieu de pourfendre la pensée majoritaire des français.

  4. C’est bête car Marine n’a pas besoin de sa pub mais tant qu’il bavera comme ça elle ne risque rien sauf monter encore….

  5. Merci Monsieur Eynaud de nous avoir révélé ce foutage de gueule ..

    .P.S : à quels moyens était il fait allusion dans le récent sondage de B.V ayant réuni 99% de OUI à la quetion « faudra t il employer la force pour lutter contre l’invasion migratoire  » ????

    • A quel moment pouvez vous penser qu’il ne s’agit pas d’un foutage de gueule ? Vous avez un Gouvernement qui ose demander à des sociétés de travailler à perte ! Vous remarquerez aussi qu’il n’y a jamais de problèmes de financement pour accueillir des clandestins ! C ‘est pour cela qu’il faut maintenir des taxes à 60% sur les carburants !

  6. Avec ce gouvernement progressiste et avec l’Europe au même niveau li ne faut pas se bercer d’illusions les paroles s’envolent surtout sur le sujet de l’immigration .

  7. Mensonges et baratin ..comme d’habitude il ne fera rien ….ces gens là savent mépriser et même insulter…..à quand le changement pour un mec musclé .

      • Pas avant 2027! et encore, ce n’est pas certain. Les français se laisseront encore influencer par peur. En attendant 2027, l’invasion continue, s’amplifie et aura augmenté de combien de milliers d’individus? D’ici 2027, des vagues énormes d’africains vont se déverser sur nos cotes et vont nous submerger. C’est maintenant une question de vie ou de mort de notre civilisation. Personnellement, a mon âge, je n’en ai plus rien à faire. Je plaint ceux qui vont rester et ceux à venir. Devenir une minorité dans son propre pays, c’est l’avenir des français.

    •  » il ne fera rien » car il ne peut rien faire. Ses ordres viennent de Washington (pas Biden, qui ne sait pas où se situe la France, mais de la CIA), sont transmis à Bruxelles par Soros et appliqués par Berlin. La France obéit, comme d’hab.

    • « à quand le changement pour un mec musclé », lorsque les Français auront compris l’arnaque qui a commencé il y a 50 ans et qui maintenant se lit à livre ouvert. Mais la majorité est tellement intoxiqué que seule une « guerre civile » peut tenter de remettre les choses en place. Aux US cela se précise mais en France, vu le décalage habituel, les charognards ont encore le temps de détruire ce qui reste de ce qui fut un eldorado.

  8. Avec Darmanin quand quelque chose ne va pas, c’est toujours de la faute des autres et donc présentement il essaie de nous refaire le coup des supporters anglais … pour lui c’est classique de mentir .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois