Nadine Morano réagit au micro de Boulevard Voltaire après l’élection de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains.

Laurent Wauquiez a été élu hier président des Républicains avec 75 % des voix.
Êtes-vous satisfaite de ce résultat ?

C’est une victoire éclatante. Il a rassemblé 75 % des voix et le taux de participation est extrêmement important. Il est bien au-delà de ce qu’on pouvait espérer et de ce que nous prédisaient les observateurs. 100.000 adhérents ont voté.
Je rappelle que ces adhérents payent leur cotisation. Ce ne sont pas des adhérents fictifs. Ils ont choisi la ligne politique de Laurent Wauquiez. C’est une ligne désormais incontournable et importante. Non seulement cette ligne est majoritaire dans notre famille politique, mais aussi dans le pays.
C’est pour moi une grande satisfaction.

Les Républicains peuvent-ils gagner seuls ? Face à la dynamique lancée par Emmanuel Macron, Laurent Wauquiez peut-il devenir l’opposant numéro un et espérer remporter seul la victoire?

Je rappelle que Les Républicains est une composante de libéraux, de gaullistes et de centristes.
Quand nous avons gagné les élections présidentielles en 2007, nous l’avons fait sur la force de nos propositions et de notre ligne politique. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas refaire la même chose.
Nous n’avons pas besoin du Front national qui, je pense, peut même fermer boutique.
Nous défendons un projet crédible. Nous parlons sans tabous et sans complexes des vrais sujets comme je l’ai toujours fait. J’espère donc que nous récupérerons les électeurs déçus qui sont partis ailleurs.
Le Front national n’apporte pas de programme économique crédible. Les Français s’en sont rendu compte après la prestation de Marine Le Pen. À nous, maintenant, de les reconquérir et d’être forts.

De nombreuses personnalités des Républicains ont choisi de ne pas soutenir Laurent Wauquiez et de ne pas s’impliquer dans sa campagne. Pensez-vous que Laurent Wauquiez aura du mal à les réintégrer ? L’union des Républicains est-elle encore possible aujourd’hui ?

Ceux dont vous parlez ne sont que quelques-uns. 136 parlementaires ont parrainé Laurent Wauquiez. Les résultats écrasants parlent d’eux-mêmes.
Dans un parti démocratique, il y a les élections. Dans notre cas, les élections ont été faites dans les règles de l’art. Il n’y a pas eu de contestations. Les résultats sont incontestables. Ils donnent à Laurent Wauquiez et à sa ligne une vraie légitimité.
Le rassemblement doit se faire maintenant autour de celui qui a gagné.

À lire aussi

Nadine Morano : « Entre les bourdes de Nathalie Loiseau et le rejet de Sylvie Goulard, l’image de la France n’est pas bonne »

La candidature de Sylvie Goulard à la Commission européenne, proposée par Emmanuel Macron,…