Editoriaux - Technologie - 16 janvier 2020

Objectif Lune pour le « Carreidas » japonais !

« Ne cherche pas à décrocher la lune pour l’offrir à une femme, va plutôt chez Cartier » (Frédéric Dard).

Ne traînez pas, les filles, parce que si cela vous intéresse, vous n’avez que jusqu’au 17 janvier pour postuler. , un milliardaire japonais, recherche en effet une « partenaire féminine » qui pourra l’accompagner lors de son premier vol en direction de la Lune, mais simplement pour en faire le tour. Ensuite, vous aurez le temps de vous préparer, parce que le vol n’est prévu qu’en 2023. D’ailleurs, malgré les promesses d’Elon Musk et de son équipe, sa fusée Starship n’en est même pas encore à son premier vol d’essai.

Si votre candidature est retenue, l’heureuse gagnante (« célibataire, de plus de 20 ans, spéciale, toujours positive, brillante, éprouvant un intérêt pour aller dans l’espace, volontaire pour se préparer au voyage… ») sera élue au terme d’un show télévisé à côté duquel l’élection de Miss Monde fera figure de spectacle de patronage.

Il n’y a pas d’âge plafond. Donc même si, je ne sais pas, Ségolène Royal, par exemple, voulait postuler, il n’y aurait pas de problème puisqu’elle est désormais sans emploi. Elle n’en a jamais eu beaucoup, d’accord, mais c’est un autre dossier…

Et si vous craignez de vous retrouver seule dans le cigare volant avec ce sémillant Nippon dans la force de l’âge, rassurez-vous, vous ne serez pas seule : Maezawa a également l’intention d’emmener avec lui quelques artistes vers le septième ciel. Alors là, j’ai plein d’idées. Vous aussi, je parie ! Juliette Binoche dans un remake de Gravity, ça aurait de la gueule, non ? Envoyez-lui vos suggestions, on ne sait jamais…

C’est grâce à la fondation d’un site de vente de vêtements en ligne au nom assez inexportable de Zozotown que l’homme pèse aujourd’hui plus de 3 milliards. Mais c’est aussi un mécène et amateur d’art au goût très sûr, amateur de Calder et de Jeff Koons. Pour Calder, c’est trop tard, mais Koons… il pourrait peut-être faire partie du voyage ?

Et c’est probablement cette qualité de protecteur des arts qui valut à Maezawa son entrée dans l’ordre des Arts et des Lettres, dont il est officier depuis 2017, titre remis à Paris par Jack Lang himself. Le fondateur de Zozotown honoré à Boboville, c’était fatal, et quelqu’un d’aussi peu préoccupé par son bilan carbone a forcément quelque chose de sympathique !

« Chacun de nous est une lune, avec une face cachée que personne ne voit » (Mark Twain).

Commentaires Facebook

À lire aussi

Le garde des Sceaux veut désengorger les prisons

À l’heure des blagues dans les dîners en ville, c’est-à-dire dans quelques mois, essayez d…