Les passagers des VTC, ces voitures concurrentes des taxis, sont-ils en sécurité ? Les chauffeurs sont-ils correctement contrôlés par l'État ? Depuis l'épisode dramatique de Nantes, on peut se poser la question. Samedi, vers 20 h, une trentaine de supporters niçois transportés en VTC vers le stade de la Beaujoire, à Nantes, pour assister au match qui opposait l’équipe locale à l’OGC Nice, passent devant le quartier général de la Brigade Loire (les ultras locaux) lorsqu'une centaine de personnes surgissent. Une rixe s’enclenche. Les six véhicules acheminant les Niçois vers le stade sont fracassés. Un chauffeur sort alors de son véhicule et assène alors deux coups couteau à un Nantais : Maxime L., 31 ans, père d’une petite fille, décédera deux heures plus tard au CHU de la métropole ligérienne.

Profil du VTC et déroulement des faits

Le chauffeur VTC âgé de 35 ans et dont l’identité n’a toujours pas été révélée s’est présenté de lui-même au commissariat de la ville. Selon plusieurs témoins, il serait sorti de son véhicule, une arme à la main, et aurait assené un premier coup de couteau dans l’épaule de Maxime, supporter nantais, alors à terre. Une fois relevé, le Nantais reçoit un second coup de couteau qui touche son aorte, provoquant une hémorragie instantanée. Si le chauffeur, déjà condamné à de la prison pour trafic de drogue et lesté de quatre mentions à son casier judiciaire, se défend d’être le propriétaire de l’arme blanche, sa version est contredite par des témoignages, les vidéosurveillances et des vidéos prises avec des téléphones portables.

Il est également reproché à ce chauffeur de VTC d’avoir tenté d’extorquer des fonds à ses clients niçois. Après avoir pris la fuite, le trentenaire aurait réclamé la somme de 300 euros à chacun de ses trois passagers avant de les déposer à leur hôtel. Pour réparer le véhicule, leur dit-il. Placé en examen pour « homicide volontaire et extorsion avec arme », le chauffeur est, depuis lundi dernier, mis en détention provisoire car « nous considérons que les éléments constitutifs de la légitime défense ne sont pas réunis en l'état actuel », précise le procureur de Nantes.

Au-delà des faits qui lui sont reprochés, le profil du chauffeur VTC interroge. Qu'en dépit de tous les déboires passés et des mesures censément prises, il y ait des chauffeurs dotés d'un casier judiciaire est inquiétant. En France, le métier de chauffeur VTC est en principe très encadré : il doit disposer d'un permis acquis depuis trois ans, d'un examen spécifique, d'une carte professionnelle, d'une inscription au registre des VTC et... d'un casier judiciaire vierge. Le suspect n'aurait donc logiquement jamais pu être VTC. Comment garantir la sécurité des passagers lorsqu'on découvre que certains chauffeurs ont des casiers judiciaires et peuvent être armés ? La responsabilité des plates-formes est engagée ou doit l'être.

Un autre chauffeur impliqué dans l’affaire

D'autant qu'une autre affaire de VTC entache ce match. Âgé de 24 ans, un second chauffeur a été mis en examen, dimanche dernier, pour violence avec arme et dissimulation de preuve. « Son véhicule était équipé d’un système vidéo », a relaté Renaud Gaudeul lors de sa conférence de presse. Mais ces vidéos, le chauffeur ne les retrouvait pas. Embêtant pour lui, curieux pour les agents de police. Voyant que les images manquent, le magistrat décide dans la foulée « son placement en garde à vue pour altération, suppression de preuve avec intention de faire obstacle à la manifestation de la vérité dans le cadre d’une enquête criminelle ». Mais, hasard, après une perquisition à son domicile, les enquêteurs retrouvent la vidéo sur un téléphone portable. « Ces images permettent de déterminer que le VTC a été pris à partie, poursuit le procureur. Le chauffeur est sorti de son véhicule, a brandi une arme blanche, un couteau. À un moment donné, il repousse un agresseur qui serait tombé au sol. Et, alors qu’il est au sol, il lui aurait porté un premier coup de couteau. Ce supporter nantais se serait ensuite relevé, tentant de fuir, et c’est là qu’il aurait été atteint d’un deuxième coup de couteau dans le dos. »

Un arrêté préfectoral non respecté 

Si les clients des VTC avaient suivi les recommandations de la préfecture au lieu de faire appel à des VTC, ces drames ne seraient peut-être pas arrivés. Car des dispositions avaient été prises. En amont, le match avait été classé « risque 2 sur 4 » par la division nationale de lutte contre le hooliganisme. La préfecture avait pris un arrêté dès mercredi pour interdire aux supporters niçois l’accès au centre-ville et la circulation aux abords du stade. La délégation officielle d’une cinquantaine de supporters était attendue à 19 h 30 au péage d’Ancenis (ville au nord-est de Nantes) pour se rendre au stade, escortée par une vingtaine de policiers. De leur côté, contournant l’arrêté de la préfecture, la trentaine de supporters niçois pris dans la rixe étaient arrivés par avion et par VTC partis en convoi – sans encadrement policier – vers le stade de la Beaujoire. Les supporters nantais font eux aussi l’objet d’une enquête pour des faits de violence aggravée dans le cadre d’un guet-apens.

De quoi mettre au pied du mur les pouvoirs publics et les sociétés de VTC. Au lieu de s'acharner sur le père de famille qui a mordu la ligne blanche, l'État serait bien inspiré de vérifier qu'on n'enferme pas des innocents dans une voiture pilotée par un repris de justice et meurtrier en puissance.

5554 vues

07 décembre 2023 à 18:24

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

17 commentaires

  1. Beaucoup de ces VTC sont tenus par la diversité peu à cheval sur les réglements et souvent fourvoyés dans les trafics .

  2. « Au lieu de s’acharner sur le père de famille qui a mordu la ligne blanche, l’État serait bien inspiré de vérifier qu’on n’enferme pas des innocents dans une voiture pilotée par un repris de justice et meurtrier en puissance. » C’est que le père de famille n’est pas armé, lui, et que l’acharnement contre lui est dénué de tout risque.

  3. Dès que les VTC sont arrivés en France, j’ai immédiatement pensé que jamais je ne monterai dans la voiture de quelqu’un que je ne connais absolument pas, qui ne présente officiellement aucune garantie ; et le nombre d’agressions et d’arnaques qui s’est répandue dans la foulée n’a pu que me donner raison. Et je dois dire d’ailleurs que je me méfie aussi des taxis……

  4. Si on ne peut plus prendre un VTC tranquille et éviter les attaques dans les transports communs…
    Peut-être faudrait-il afficher le casier judiciaire du chauffeur sur le parebrise du VTC. Ou alors rentrer dans le taxi en tenant ostensiblement dans les mains le Coran.

  5. Nantes n’est pas « la métropole ligérienne », ce qu’elle serait éventuellement si elle était située dans le département de la Loire (puisque c’est le nom des habitants de ce département). Vous faites référence à l’invention de cette région programme stupide, purement administrative, et qui ne respecte ni les identités, ni les intérêts économiques des départements qui la composent. Nantes est une ville Bretonne, elle est même la capitale de la Bretagne des Rois et des Ducs.
    Il n’y a pas de séparation entre la destruction de l’identité d’une ville et sa destruction sociale. Ce sont les mêmes qui refusent que nos identités existent, et qui submergent nos villes de racailles étrangères. Merci de respecter notre histoire, la lutte et la reconquête commencent par là.

  6. Mado la niçoise : « entre les footballeurs et les supporters celui qui a le plus fort QI c’est le ballon »

  7. Le football est facteur de déséquilibré mental chez certains tout cela à cause du fric qu’il génère . Attention, que les autres sports collectifs ne prennent pas le même chemin.

  8. Dans cet article encore manquent le nom ou, à tout le moins, le prénom du joueur de couteau /racketteur . Pourquoi ne pas attendre que ces éléments – recherchés prioritairement par l’immense majorité de vos lecteurs – soient dévoilés avant de livrer le commentaire ?

  9. La France est devenue un vrai « foutoir », cette situation n’a pas été spontanée, mais est l’aboutissement logique d’une déliquescence des valeurs citoyennes à tous les niveaux, électeurs et élus. Nous en sommes arrivés hélas, au niveau d’un narco-état d’Amérique du sud, ce qui m’étonne c’est qu’il y ait encore des touristes pour venir visiter la France.

  10. C’est tout de même marrant ce manque de prénoms … tout comme on peut rapprocher les affaires de juifs insultés par certains chauffeurs VTC ….

  11. Ce sont ça les emplois tant vantés par nos élus , la main d’oeuvre qui va sauver ce pays partout ou on manque de bras .

  12. Il se trouve que dans les grandes villes, chauffeurs de taxis et VTC sont issus d’une communauté où quasiment tous sont cousins. Ils ont l’habitude de régler eux-mêmes leurs comptes, tout comme ce père qui avait puni un migrant qui s’était introduit dans la chambre de sa fille. On ne peut leur demander de tendre la joue gauche et de laisser détruire leur outil de travail sans réagir.
    Dans le cas présent, il a défendu ses clients d’une agression et, devant le nombre, il a pu voir rouge. J’ai du mal à éprouver de la peine pour l’agresseur nantais. Quand on est père de famille on ne s’amuse pas à ce genre de choses.

    1. Donc on a droit à se faire justice soit même …. Sinon où avez vous lu que la victime était l’agresseur … et pour finir si c’est de la légitime défense … juste une remarque … réponse immédiate et proportionnée à l’attaque … je n’ai pas entendu que la victime attaquait le chauffeur avec un couteau … vous fantasmez!!!

      1. Quand une horde hors de contrôle se jette sur votre véhicule et commence à le démolir vous faites quoi ?
        Si vous voulez distinguer victime et agresseur, regardez ce qui a poussé ce chauffeur à sortir de son véhicule. Bien évidemment la réponse doit être proportionnée mais visiblement vous n’avez jamais ressenti la décharge d’adrénaline provoquée par une situation menaçante.

Les commentaires sont fermés.