Quotidien est-elle l’émission la plus néfaste du PAF ? À ce titre, la concurrence est rude. C ce soir est évidemment en lice. Clique tient la corde. C à vous n’est pas en reste non plus. Grand-messe progressiste du samedi soir sur France 2, Quelle époque ! figure également parmi les favoris, tout comme certains programmes post meridiem de France Inter, imbattables dans la catégorie « camps de redressement idéologique ». Mais Quotidien a ce je-ne-sais-quoi en plus, ce ricanement permanent, cette suffisance dans l’attitude de ses chroniqueurs qui lui donnent une petite longueur d’avance. Sans oublier la force de frappe de TF1, qui redouble encore sa capacité de nuisance.

L’acteur Laurent Lafitte en fit l’amère expérience, lundi soir. Venu promouvoir sur le plateau de Yann Barthès son film Le Molière imaginaire, le comédien subit un étrange interrogatoire dès son arrivée. « Qu’est-ce qu’il a d’actuel, Molière ? », le questionna tout de go l’animateur. Laurent Lafitte évoqua alors « le regard » acéré du dramaturge sur « la nature humaine », son « esprit très français », mais ces réponses n’eurent pas l’heur de passionner les chroniqueurs. « Il était woke ? », le coupa alors l’ineffable Jean-Michel Aphatie, l’œil gourmand. L’homme avait manifestement très très envie qu’on lui réponde oui. « Je ne dirais pas qu’il était woke, objecta timidement l’acteur. Aujourd’hui, on lui reprocherait d’avoir épousé la fille de sa femme... C’est pas très woke ! » Mince ! Un coup dans l’eau. Ne s’avouant pas vaincu si facilement, Barthès revint rapidement à la charge. « Alors comme ça, Molère était bi ? » Comprenant où son interlocuteur voulait en venir, Laurent Lafitte donna enfin la réponse tant attendue : « C’est plus que probable, oui. » Soupir de soulagement dans l’assistance.

Pourquoi une telle insistance ? Pourquoi ces questions absurdes et parfaitement anachroniques ? La réponse est simple : pour faire dire à l’invité que Molière était du bon côté. Celui des minorités, des progressistes, des artistes « engagés ». Bref, faire passer l’idée que Molière était un homme de gauche. Seules les personnalités bénéficiant de cette étiquette peuvent être célébrées. Les autres sont renvoyées à la France rance, à l’extrême droite, et doivent être effacées. On vient de le voir avec Gérard Depardieu ou Sylvain Tesson. Leur talent n’est même plus pris en considération.

Les champions de l’assignation identitaire

La gauche crie en permanence à la « stigmatisation » et à l’« amalgame », mais elle est la première, aujourd’hui, à réduire les individus à leurs particularismes. Au même moment où Quotidien réduisait le géant Molière à son orientation sexuelle, Yann Moix signait, sur Europe 1, une brillante chronique dénonçant, justement, cette fâcheuse tendance à l’assignation identitaire. Il y passait en revue quelques-uns des grands hommes des siècles derniers et les étiquettes réductrices qui leur ont récemment été attribuées. « Marcel Proust ? C’est un écrivain ! Mauvaise réponse : c’est un homosexuel. […] Keynes ? C’est un grand économiste ! Mauvaise réponse : c’est un gay. Bob Dylan ? C’est un guitariste et chanteur ! Mauvaise réponse : c’est un Juif. Michel Petrucciani ? C’est un pianiste ! Mauvaise réponse : c’est une personne de petite taille, d’une part, et un handicapé, d’autre part… »

À croire que Yann Barthès a entendu cette chronique, l’a prise au premier degré et s’en est inspiré pour son émission du soir… Molière ? C’est un immense comédien et dramaturge ! Mauvaise réponse. C’est un woke, doublé d’un bi. Merci, Quotidien, pour cette biographie.

5173 vues

07 février 2024 à 14:00

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

34 commentaires

  1. Et ça existe des chaînes comme cela ?
    Et en plus chacun de ceux qui paient des impôts le font pour ce type d’individus… la France est vraiment un pays extraordinaire !

  2. je ne comprend pas que Antenne2 diffuse des émissions aussi stupides avec des types hors sol comme Yann Noix

  3. Mais pourquoi vous obstinez vous à suivre cette émission que je ne connais pas, je n’ai plus de télé depuis 1990 , et je m’en porte très très bien… essayez de vous en passer pendant un mois… et achetez quelques journaux, un de droite et un de goooche, pour pouvoir critiquer en connaissance de cause… et puis écoutez les émissions informatives sur Europe 1…. vous verrez comme tout ça change la vie et désintoxique la tête…

    Et puis j’ai bien aimé le commentaire de SmartLady … humour, ça fait du bien

    Et bien sûr, n’oubliez pas BV !!!

  4. J’aimerais que sur les chaines « Histoire et « Toute l’Histoire » on arrête de passer en boucle toujours les mêmes émissions. Il y a pourtant beaucoup « d’Histoires » qui pourraient être racontées. La petite Histoire de l’Histoire, voila un moyen détourné de l’apprendre.

  5. J’ai autre chose à faire le samedi soir que de regarder de telles imbécilités. Cela fait longtemps que je ne regarde plus ces chaînes.

    1. La television et ses programmes sont fait pour endormir les personnes âgées en Epahd et les individus encore sous l’emprise sectaire de Macron et d´Ursula

      1. Oui, ces deux là nous prennent vraiment pour des décérébrés. Ursula qui nous montrait comment se laver les mains pendant la triste comédie du COVID….

  6. Que sont les personnes qui posent des questions et veulent une réponse tordue? Des tordus eux-mêmes.

  7. « Alors comme ça, Molière était bi ? » on a du mal à comprendre cette question de Barthès. Faut-il répondre un bi-bliophile, un bi-bliste, un bi-carbonaté, un bi-centenaire, un bi-leux, un bi-don, un bi-got, un bi-garré, une bi-scotte ?

    À la manière de Yann : Macron ? C’est un grand Président. Mauvaise réponse, c’est un…

  8. Hélas le PAF comme il est d’usage de la désigner est un curieux amalgames d’émissions de pseudo-drôles qui plaisent à un grand nombre et d’émissions plus pertinentes qui ne trouvent qu’une audience plus restreinte. J’avoue humblement ne pas être un « fan » des premières dont le rire gras des participants ne m’attire pas particulièrement. Une nouvelle fois hélas, des personnalités intéressantes sont amenées à se fourvoyer dans ces émissions pour porter à connaissance de son important auditoire qu’il existe aussi une culture avec un grand C

  9. Quand Yann Barthès ouvre la bouche c’est rarement pour dire quoique ce soit d’intelligent – à partir de là, on ne s’étonne pas de l’imbécilité de sa première question :  » qu’est ce que Molière à d’actuel » ??? ce qui signe définitivement et son ignorance, sa mauvaise foi et une intelligence nécrosée ( si tant est qu’il en ait jamais eu ) – et la présence de l’autre imbécile d’Apathie, alors là il n’y a plus de doute, c’est bien le RDCG, regroupement des cons de gôôôche !

Les commentaires sont fermés.