« Métiers en tension » : la propagande d’Envoyé spécial

Capture d’écran 2023-12-08 à 14.30.45

France 2 milite pour la régularisation des clandestins et ne s’en cache pas. Alors que le projet de loi Immigration est actuellement débattu à l’Assemblée nationale, la chaîne publique diffusait, jeudi 7 décembre, son Envoyé spécial sur les fameux « métiers en tension ». Le discours y était peu ou prou le même que celui défendu, quelques jours plus tôt, par une commissaire européenne : les migrants sont formidables et notre société s’écroulerait sans eux.

Au fait, il gagne combien, ce sans-papiers ?

Pour en convaincre le Français encore un peu sceptique, l’inénarrable Élise Lucet s’est rendue dans un restaurant italien du XVe arrondissement de Paris où l’attendait Gianni, le patron des lieux. L’homme était prêt. Sa tirade en hommage à Bakari, son employé sans papiers, a été parfaitement recrachée : « Il est super. Tous les jours, il est là, toujours en avance, jamais en retard, jamais absent. Trouvez-moi un seul Français qui fait ce que Bakari fait aujourd’hui ! Personne ne veut faire la plonge, personne ne veut faire du nettoyage avec des horaires pas possibles. Plus personne ne veut faire ça. » En face, la journaliste était à deux doigts d’applaudir.

Elle a encore redoublé d’admiration lorsque le restaurateur s’est mis à détailler les trésors de malice dont il a fait preuve pour que son protégé puisse se maintenir sur le territoire. Tout occupée à hocher de la tête, Élise Lucet a malencontreusement omis d’interroger le restaurateur sur le salaire auquel il paie le courageux Bakari. Il faut croire qu’on ne parle pas de ces choses bassement matérielles, sur France Télévisions… Le mystère restera également entier sur les conditions de vie du migrant. Quelles sont ses aides et allocations perçues ? Où et par qui est-il logé ? L’histoire ne le dit pas, mais l’essentiel était ailleurs : faire la promotion de l’esclavage moderne à une heure de grande écoute.

Salauds de Français !

L’émission de service public s’est poursuivie avec le témoignage émouvant d’autres clandestins « absolument indispensables ». « Il n’y a pas que dans la restauration que des travailleurs sans papiers sont devenus essentiels », assène alors la présentatrice dont la voix se voile lorsqu’elle évoque ces forçats qui « se rendent tous les jours au travail avec la peur au ventre, la peur d’être arrêtés ».

Exemple dans les exploitations agricoles bretonnes où les illégaux originaires d’Afrique tiennent le haut du pavé. On y croise, notamment, ce Guinéen de 26 ans, employé illégalement dans le ramassage des cocos de Paimpol. « Je n’ai jamais vu un Français qui travaille dans les champs depuis que j’ai commencé. Les Africains, eux, ne connaissent pas de sous-métiers. Vous, les Français, vous avez peut-être honte de travailler dans les cocos. Nous, on ne choisit pas, on n'a pas honte de venir chercher de l'argent dignement, de nous salir pour gagner l’argent. » Imaginez un seul instant de tels propos tenus par un Blanc à l’encontre des Africains ! Le malheureux serait déjà en garde à vue pour incitation à la haine raciale.

Un militantisme anti-national

Mais ce racisme-là passe crème sur les antennes de service public. Tout comme la promotion éhontée de l’immigration illégale. Le combat des gauchistes à carte de presse est clair comme de l’eau de roche : favoriser l’immigration, régulariser les sans-papiers et accorder ensuite les mêmes droits à tous, nationaux comme étrangers. Car dans leur émission, les journalistes d’Envoyé spécial n’ont pas manqué de s’indigner du fait que les travailleurs africains n’ont droit ni à l’assurance maladie ni au chômage, « contrairement aux salariés français ». On devine déjà leur prochain cheval de bataille : la fin de toute préférence nationale et l’octroi du droit de vote aux étrangers.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

95 commentaires

  1. Comme l’a montré un récent sondage, les gauchistes sont ceux qui font le plus appel à ce genre de néo-esclavage (que ce soit pour leur amener des pizzas, faire leur taches ménagères ou assurer leur sexualité. Alors,….!

  2. Lors de mon dernier passage à Paris, j’ai constaté qu’il y avait de plus en plus de noirs qui travaillent dans l’hôtellerie : cuisine, salle, nettoyage. Je me suis dit que tous ces gens sont plus que probablement sous-payés et je ne suis pas d’accord avec ça. Inutile de les laisser entrer chez nous pour en faire des esclaves.

  3. Ca c’est bien vrai qu’ils n’ont aucune honte ni dignité pour venir chercher de l’argent en France alors que ces peuples ont réclamé l’indépendance il y a plus de 60 ans, ils vont même prendre l’argent directement dans les poches ou en cambriolant l’habitat des Gaulois alors qu’ils perçoivent des aides colossales sans avoir à travailler ni à cotiser etc etc…..C’est vrai qu’ils n’ont aucune honte de venir chez les « mécréants » alors qu’ils ont un pays qui leur appartient depuis quelques décennies mais qu’ils sont incapables de gérer comme le faisaient les vilains colonisateurs avant l’Indépendance (jusque dans les années 60). Certes, il y en a qui sont irréprochables mais si peu qu’ils passent inaperçus dans les millions qui se sont installés en France et qui nous plombent l’existence.

  4. S’ils sont tellement bons travailleurs qu’ils retournent dans leur pays. Il parait que l’Afrique regorge de richesse, il doit donc y avoir du boulot pour tous, encore faut-il vouloir travailler.

  5. A la base il y a la logique capitaliste , bien connue depuis le XIX ém siècle et décrite par plusieurs économistes .
    Elle est très simple , inutile de faire des études de commerce pour la comprendre , un employeur gagne sa vie en dépensant le moins possible et en encaissant le plus possible , et dans les dépenses il y a les salaires.
    Alors bien sur , il y a des employeurs intellos , dans certains secteurs , qui ont compris , qu’en payant bien un salarié, il faisait du meilleurs travail , donc de meilleurs produits ou de meilleurs services , que l’employeur pouvait vendre plus cher ,- Il y a aussi des « poissons volants », mais qui ne constituent pas la majorité du genre-.

  6. Il n’y a pas de métiers en tension (sauf pour le soudage des cuves de réacteurs ce qui est inexplicable mais ça a été organisé par les anti-nucléaires). Il n’y a que des « Français/français ? » qui ne veulent pas faire certains travaux. Les raisons sont multiples et les solutions sont multiples. Beaucoup de gens les connaissent mais personne n’a le courage de les mettre en oeuvre. La première serait de condamner ceux qui utilisent de la main d’oeuvre illégale pour faire grossir leur entreprise. La seconde serait de les spolier de leur biens mal acquis. Ensuite toutes les autres mesures nécessaires pourraient être mises en route. Augmentation de certains salaires, réduction drastique du financement de la fainéantise, construction de logements pour les saisonniers, augmentation du forfait journalier pour les salariés du BTP qui du jour au lendemain sont envoyés sur des chantiers autour desquels ils ne trouvent pas à se loger ou alors que les entreprises du BTP réservent elles mêmes les logements et repas avant d’envoyer les salariés au casse pipe ….. Enfin je voudrais savoir si un bon non-mangeur de porc accepte de travailler dans un restaurant qui sert du porc (cuisine au porc, couverts souillés au porc, eau de plonge contaminée par le porc).

  7. Et oui , Gianni, Marcel , Pierre , Kevin , Mohamed , veulent avoir un p’tit gars sympa qui ne comptera pas son temps et travaillera pour presque rien dans leur entreprise commerciale, artisanale, BTP, agricole, et ils en veulent toujours , car dés qu’ils sont régularisés ils s’en vont , allez comprendre ? pompe aspirante ? oh le vilain mot !
    Et , en même temps , nos politiciens se chargent de gérer les dommages collatéraux de cette invasion migratoire extra-européenne , délinquance qui explose , éducation nationale submergée et vivant dans la peur , système de santé submergé (l’AME) et vivant aussi dans la peur , attentats islamistes , et au train ou vont les choses , nos politiciens céderont bientôt la place aux nouveaux venus , Grand remplacement ? encore un vilain mot.

  8. France 2 c’est le relais de la voix de La Macronie….De la Gauche mondialiste pour tuer les Nations, leur supprimer leur droit de véto. Les Nations d’Europe ne sont pas les U.S.A. qui ont très vite fait l’Unité des Etats. 5 fois en Europe sur les siècles 5 Empires qui n’ont pas survécus. Les Empires sur tous continents et tous les siècles, même millénaires c’est la Guerre et des plus meurtrières….Qu’ils aillent faire leur Empire et leur Guerres ailleurs. Même la Chine n’a pas avalé toute l’Asie au cours des millénaires…
    Le wokisme lgbt arrivé des USA c’est la mort assurée

  9. Emission hemiplegique scandaleuse !
    Il est evident que si ce petit patron offrait un emploi déclaré, au minimum au smic, il trouverait plethore de Français sans emploi et en recherche… Mais le pourrait-il avec le cout que ca represente ?
    Notre gouvernement interdit lourdement le travail au noir des Français, mais l’encourage pour les clandestins etrangers…

    • Tout le pb est là : le petit patron pourrait-il employer qqn en le déclarant avec toutes les charges que cela représente ? N’est-il pas poussé à faire travailler « au black » des immigrés souvent noirs de peau ? Et la France aide financièrement ces mêmes immigrés présents sur notre sol au titre d’une demande d’asile, mais en leur interdisant de travailler. Pourquoi ?

    • Il est evident que si ce petit patron offrait un emploi déclaré, au minimum au smic, il trouverait plethore de Français sans emploi et en recherche… C’est pas évident !
      Notre gouvernement interdit lourdement le travail au noir des Français. C’est pas tout à fait vrai : le chèque emploi-service a été inventé pour « blanchir le travail au noir ».

  10. Beaucoup de chômeurs français disent qu’ils gagnent plus à être au chômage qu’à travailler. C’est la seule raison pour laquelle il y a des métiers en tension qui n’existaient pas autrefois lorsque le chômage était moins généreux. Donc la solution coule de source.

  11. Elise Lucet est l’incarnation même de ces bourgeoises de gauche au grand cœur et pro-immigration tant que ça ne vient pas perturber leur quotidien.

  12. Combien y a-t-il de « merveilleux travailleurs » parmi les centaines de milliers d’arrivants? La volonté du pouvoir de faire disparaître notre identité est chaque jour plus flagrante.

  13. Les emplois de bas de gamme sont encouragés au chômage bien rémunéré pour les Français grâce aux impôts de ceux qui travaillent. De sorte que les rémunérations d’esclavage payées en espèces aux sans papiers favorisent fraudeurs fiscaux et immigration : la loi de la jungle voulue par Macron lui-même au service des milliardaires américains destructeurs des Nations structurées.

  14. Ben oui… la question intéressante n’a pas Été posée :combien gagne ce jeune africain ;et combien aurait dû être payé un Français pour faire le même travail.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois