On le voit tous les jours : le gouvernement par la peur, ça marche. Et comme si celle du Covid ne suffisait pas, voici que Le Parisien – organe suspecté par les mauvais esprits de ligne directe avec l’Élysée – nous en agite une autre : tremblez, carcasses, le mouvement des anti-vaccins « pourrait se radicaliser » !

C’est que par un hasard cosmique, le journal de Bernard Arnault a eu accès à un récent rapport des renseignements territoriaux (ex-RG) selon lequel, au sein des 120.000 manifestants, « les ultras, encore minoritaires, n’ont pour l’instant pas réussi à prendre le contrôle lors des manifestations. Mais la donne pourrait changer. »

Il y aura bientôt deux siècles que la France n’a pas connu de révolution en juillet – et il est douteux que les congés payés améliorent le score -, mais les Vidocq du XXIe siècle n’en font pas moins courir l’angoissant frisson sur l’échine du bourgeois.

On pense, bien sûr, aux habituels enragés gauchistes, mais cette fois-ci, ça pourrait être bien pire, parce que d’après les RT, « l’ultra-droite semble un peu plus représentée, notamment par la présence de catholiques intégristes, […] mais qui ne parviennent pas pour l’instant à prendre le contrôle des cortèges face à la masse des manifestants ».

Pas de barres de fer sous les soutanes, pas de chapelets à boules de plomb… décidément, l’Opus Dei et les cathos tradis versaillais ne sont plus ce qu’ils étaient !

De quoi rassurer le Dr Marty, ci-devant libéral modifié étatiste et, depuis, grand habitué des plateaux télé, qui traitait hier les antivac’ de « pourritures » : ce n’est pas demain qu’il sera victime d’une Saint-Barthélemy des pro-vac’… !

Mais chacun le sent bien, même si le mouvement évolue façon gilets jaunes, ce sera comme d’habitude : l’extrême gauche ramassera la mise de ce mouvement « hétéroclite », et il y aura encore des coups de matraques républicaines qui se perdront, plutôt sur les pousseuses de poussettes que sur les ou nos amis des banlieues…

20 juillet 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.9 8 votes
Votre avis ?
29 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires