Le 11 novembre à Lyon, une conférence sur la Palestine a été perturbée par un groupe de « militants d’ultra-droite » qui a cherché à pénétrer dans la salle. Bilan ? Une conférence interrompue et... trois blessés légers. Le président du collectif Palestine 69 qui organisait la conférence, Jérôme Faÿnel, a témoigné : « C'est l'extrême droite, ils ont attaqué avec des mortiers. » L'impayable antifa Raphaël Arnault a publié sur X une vidéo où l’on voit, selon lui, « de nombreuses personnes âgées assiégés (sic) par les fascistes armés ».

L'objectivité de Raphaël Arnault, militant de l'ultra-gauche violente et porte-parole de la Jeune Garde antifasciste, reste sujette à caution. Quant au collectif Palestine 69, qu’est-il ? Il n’a pas publié de communiqué le 7 octobre, jour de l’attaque terroriste du Hamas, ni le 8. Le 9, il se félicitait, pesant ses mots : « Les combattants palestiniens ont mené une offensive sans précédent en Israël. »

Mélenchon et Darmanin en soutien

S’en étonnera-t-on, Jean-Luc Mélenchon est immédiatement venu à la rescousse pour s’inquiéter, sur X : « Dans tout le pays, à tous propos, l'extrême droite attaque, agresse. Voit-on la pente qui est prise ? » Et de citer un communiqué cosigné LFI-Rhône et « Lyon insoumise antiraciste et antifasciste » qui mentionne des « attaques incessantes ».

On a beau chercher, on ne trouve pas traces de ces attaques de « l’extrême droite », « incessantes », « dans tout le pays, à tous propos ». On assassine à Marseille, encore deux personnes ce week-end, mais ce sont affaire de trafiquants de drogue. On viole deux femmes à Paris, mais le suspect est un Centrafricain sous OQTF sans lien avec l'extrême droite. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a condamné « très fermement les violences commises par l’ultra-droite, hier soir, à Lyon. Une enquête est en cours avec d’importants moyens mobilisés pour interpeller les auteurs », dit-il. Mais le ministre n'a pas confirmé cette légende urbaine d’une France livrée aux chemises noires.

Extrême droite, ultra-droite : la valse des étiquettes

Alors que le même Darmanin signalait, il y a quelques jours, une croissance exponentielle des actes antisémites et annonçait que « chaque acte antisémite sur Internet, chaque acte antisémite dans le monde physique fait l’ouverture d’une procédure judiciaire », voilà qu’il mobilise « d’importants moyens » pour retrouver quelques clampins « de l’ultra-droite ». À Lyon, en effet, les Juifs auraient bien besoin d’être protégés. Mais de qui ? D'une ultra-droite invisible pour l'instant ou de l'ultra-gauche antisémite très visible et bien représentée ?

Mélenchon parle d’extrême droite, Darmanin d’ultra-droite. Selon Libé, l’usage réserve le qualificatif « extrême droite » aux partis légalistes, électoralistes, et « ultra-droite » aux groupuscules qui prônent la violence comme moyen. Doutons de la pertinence de la définition. D’une part, le RN ou Reconquête n’affichent aucune idée extrémiste. D’autre part, Génération identitaire, avant d’être dissoute parce que d’« ultra-droite », n’a jamais commis d’autres violences que de déployer des banderoles.

Sus aux « apéros enracinés »

À Lyon, l’attaque de cette conférence a été revendiquée par un groupuscule parfaitement inconnu des médias jusqu'ici, « le "Guignol Squad", groupe informel coutumier des actions violentes », écrit l’AFP reprise par différents journaux. Des élus lyonnais ont profité de l’émoi largement monté en épingle pour réclamer la dissolution du groupe « Les Remparts », qui — l’AFP a enquêté — organise régulièrement des « apéros enracinés » à la Traboule, des apéros identitaires : la violence d’ultra-droite est sans limite !

Parmi ceux qui demandent la dissolution des Remparts, on trouve le député Renaissance Thomas Rudigoz : « Ce sont des milices qui se sont déplacées en plein cœur de Lyon, avec des cris, des slogans antisémites, des cagoules, des barres de fer. » Quand il s’agit d’incriminer la droite « extrême » ou « ultra », Renaissance et LFI ont les mêmes éléments de langage. Thomas Rudigoz est, à l’Assemblée, l’un des vice-présidents de la commission d'enquête sur la lutte contre les groupuscules d'extrême droite en France. Des groupuscules vraiment groupusculaires.

6037 vues

13 novembre 2023 à 19:25

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

29 commentaires

  1. On a donc bien de la chance que ces enragés soient désarmés . . . . contrairement aux malfrats de gauche extrême ou pas dont les armes parlent à toute occasion identitaire ou commerciale dans la banlieue .

  2. M. Mélenchon, toute action entraînant réaction, il n’y aurait sans doute pas à craindre une telle réaction Lyonnaise, pays des canuts, si certaines forces pro-immigration n’avaient pas fini par transformer la région de Lugdunum, ex capitale des Gaules et fief de Sidoine Apollinaire, en un souk !

  3. Monsieur Darmanin mobilise « d’importants moyens » pour retrouver quelques clampins « de l’ultra-droite », ou l’art de chercher ailleurs pour surtout ne rien changer. A vomir.

  4. Si l’on en croit les médias « voix de son maître » la France est en danger, la France va succomber sous les coups de boutoir d’une horde fanatisée par des prêches incontrôlés,des appels aux meurtres , du vandalisme tout azimut . Alors vite , défendons nous contre ….ce fascisme qui renait de ses cendres et contre cette extrême droite tapie dans l’ombre. Car, c’est bien sur, le danger vient de ce coté là.

  5. La gauche dans son ensemble, allant du rose pâle au rouge vif en passant par le vert-de-gris, et surtout son mentor Mélenchon, tous portent la responsabilité de ce gâchis antisémite.
    L’extrême gauche et son bras armé l’ultra gauche en font les frais.
    C’est l’arroseur arrosé !

  6. par contre ceux qui détruisent les véhicules de police, cassent les commerces, attaquent la police eux sont encouragés par le conseil d’état, merluchon en est très satisfait de cette cour et du conseil constitutionnel ces deux entités donnent toujours raison aux délinquants, mais on entend pas merluchon, sur le fait que LFI c’est fait virer par nos amis juifs du mémorial du Vel d’Hiv, Panot était toute pâle, quand elle aura repris ses esprits’ encore faut_il qu’elle en est au moins un) elle dira que c’était l’extrême droite, classaique dans son expression.

  7. A propos du RN et de Reconquête !, il faudrait bien rappeler de temps à autre, que pour pouvoir classer ces partis à l’extrême-droite, il faudrait d’abord qu’il existe, en France, une véritable droite.

    1. Effectivement, et ce sera le « bashing » permanent contre « l’esstrème droate » à la moindre occasion, et les journaleux feront que ces occasions seront de plus en plus présentes au fur et à mesure qu’approcheront les élections présidentielles. Mais en 2024 ce sont les européenne nous y auront donc droit également. Et probablement que les « veaux » suivront dans les deux élections.

  8. « L’attaque de cette conférence a été revendiquée par un groupuscule parfaitement inconnu jusqu’ici » nous précise le chroniqueur. Ça sent le coup monté à plein nez, bien dans les méthodes des gauchos. Brèche dans laquelle s’empressent naturellement de s’engouffrer les duettistes Gérald Mélenchon et Jean-Luc Darmanin. Aussi crédibles l’un que l’autre.

  9. Pourquoi laisser encore la parole à cette pourriture Républicaine avec ses 30 000 €/mois sur le dos des crétins du privé dont certains lui donnent parole et crédit. Renvoyez le à ses origines avec le RSA comme seule pension ce qui est encore de trop au regard de ses méfaits.

  10. Ce n’est pas l’ultra droite qui égorge au nom « d’allah akbar  » ce n’est pas l’extrême droite qui viole nos femmes et nos filles qui refuse de se soumettre aux contrôles routiers , qui règle ses comptes avec des armes pour les trafics de drogue . Messieurs ne vous trompez pas de cibles et surtout vos mensonges ne prennent plus , le peuple a compris d’ou viennent les problèmes .

    1. Nous ici avons compris, mais le peuple j’en suis moins sûr. Ce peuple regarde surtout ce qu’il pourrait perdre avec le changement. Alors peut-être que dans les sondages il parle d’une manière et dans l’isoloir il regarde ses avantages.

  11. Les images des massacres du 7 octobre sont mises à disposition des journalistes par l’Ambassade d’Israël. Tout les élus de LFI, Mélenchon en tête, devraient être condamnés à les voir…Cela pourrait troubler leur sommeil pendant quelques mois…

Les commentaires sont fermés.