Cliquez pour acheter

Il est rare qu’un général prenne la parole alors qu’il est encore en service, qui plus est pour porter un message apolitique. Plus fréquents, en effet, sont les coups de gueule après la , comme si le fait d’avoir atteint le bon nombre d’annuités faisait battre le cœur des chefs militaires d’une nouvelle et frondeuse énergie.

Gillet n’est pas de ceux-là. Officier de Légion étrangère ayant connu presque tous les théâtres d’opérations des trente dernières années, aujourd’hui général de corps d’, il vient de publier, aux Éditions Sainte-Madeleine, un abécédaire du commandement à la lumière des vertus chrétiennes : Qui est comme Dieu. Rien de tapageur, et pas de témérité confortable. Bien plutôt, une calme et puissante assertion, sans la moindre .

On ne peut que conseiller à tout lecteur de Boulevard Voltaire de se procurer cet ouvrage, tant les problématiques du commandement se superposent à celles des relations humaines, du salut de l’âme et de l’amour comme moteur de toute grande chose.

Chaque page mérite d’être citée, car le texte, humble et dense, est frappé au coin du bon sens et de l’efficacité. Il y est question de dévouement au bien commun, de fidélité à sa parole, de simplicité et de goût du travail bien fait. Les chapitres sont courts et percutants, émaillés d’exemples opérationnels et de références bibliques. Ils concernent les sentiments élevés (l’honneur où l’amour) comme les expressions convenues (dont celle de « haut potentiel », très bien vue). Tout , militaire ou non, chrétien ou pas, peut en faire son profit.

Décidément, l’armée semble ne pas cesser de mériter la place qui lui est faite dans l’esprit des Français. L’ouvrage du général Gillet en est une nouvelle preuve.

26 octobre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Les députés LREM quittent le navire : après Brune Poirson, c’est au tour de Benjamin Griveaux

Moralité : votez LREM, et quand votre député en aura marre, c'est un siège vide qui vous r…