Un détenu condamné pour terrorisme a, pour l’instant, réussi à échapper à son expulsion vers le Maroc en refusant, à quatre reprises, de faire un test PCR, rapporte La voix du Nord.  

Une stratégie habilement menée

Mohamed Achir n’a pas le profil habituel des djihadistes : titulaire d’un DEUG de sociologie, il ne ressemble pas à un Salah Abdeslam ou aux frères Kouachi. Futé, celui qui a, comme le rappelle La Voix du Nord, fait « le tour de France des prisons » arrive à échapper à son expulsion vers le Maroc… en refusant de se soumettre aux tests PCR, obligatoires, à quatre reprises. 

Frappé d’un arrêté de reconduite à la frontière après sa condamnation pour terrorisme en 2019, ce trentenaire, arrivé en France à l’âge de cinq ans, sait comment se jouer du système judiciaire.

Gilbert Collard fait part de son exaspération

Une roublardise qui a choqué maître Gilbert Collard, qui s’est ému sur ses réseaux sociaux que pendant qu’on « vire nos médecins car ils ne sont pas vaccinés […] on ne peut pas virer les terroristes car ils refusent de se soumettre à un test #PCR ».

Le monde à l’envers pour l’avocat, qui fustige un « gouvernement de piqués ».

 

22 octobre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.