Editoriaux - Environnement - Société - 1 juin 2019

Les végans, idiots utiles du transhumanisme ?

Vigilance Halal, dans son combat contre la banalisation et la généralisation du halal, est souvent confronté aux délires de personnes dites végans.

Cette idéologie sectaire et intolérante nous vient des États-Unis et ne doit pas être confondue avec ceux qui sont végétariens ou végétaliens par un choix personnel tout à fait respectable, car ils ne veulent rien imposer et ne se placent pas dans une optique moralisatrice.

Les « végans » ont défrayé la chronique récente par des actions contre des boucheries traditionnelles, et en déclarant qu’ils n’attaqueraient jamais les bouchers halal pour ne pas « stigmatiser »… Ils bénéficient d’une couverture médiatique XXL, de réseaux puissants ainsi que de nombreuses activités commerciales lucratives.

Christian Harbulot, directeur de l’École de guerre économique, démontre qu’ils sont contrôlés par d’énormes intérêts capitalistes, par le biais, entre autres, d’une fondation de la Silicon Valley, l’Open Philanthropy Project, dont les plus gros financeurs sont Microsoft, Virgin ou Cargill (énorme firme américaine agricole, mise en cause dans la déforestation de l’Amazonie). Cette fondation, proche de l’Open Society de George Soros, finance plusieurs sociétés, comme Memphis Meats, qui travaillent sur la production industrielle de viande synthétique.

Le but est d’être un monopole sur ce marché stratégique et devenir les maîtres du monde. Pour cela, il faut détruire les filières traditionnelles par les actions « végans » ainsi que par des actions d’influence comme la pression du milliardaire Jeremy Colley. Cet investisseur britannique œuvre pour tarir les financements des filières exploitant les animaux. Le système fonctionne déjà avec les semences brevetées et l’interdiction de ressemer, ce qui est pourtant pratiqué par les paysans depuis la nuit des temps. La société Cargill est un acteur majeur de cette activité semencière et va donc compléter son empire…

Aux États-Unis, l’association végan PETA reçoit 54 millions de dollars de dons, recrute des vedettes du show-biz (Pamela Anderson), investit dans le business des fast-foods (Shake Shack, McDo). Comme toujours aux États-Unis, le business se pare de principes vertueux… Et pourtant, PETA est l’objet de plaintes pour maltraitance animale dans ses refuges, notamment en Virginie !

En France, l’association L214 est dans la même logique végan extrémiste. Elle a reçu, en 2017, un don de plus d’un million d’euros de la fondation Open Philanthropy Project citée ci-dessus et mobilise les vedettes du show-biz (Sophie Marceau). Cette association s’est fait connaître par ses vidéos dans des abattoirs où étaient filmés des abattages monstrueux, propres à émouvoir les gens. Problème : c’étaient essentiellement des abattages halal – et ce « détail » n’était pas spécifié, pour faire avancer leur idéologie de fermeture des abattoirs. Ils développent également un réseau de business autour du véganisme. Détail important : L214 a transféré, en 2015, son siège social en Alsace-Moselle, où le statut des associations permet d’avoir des activités lucratives…

Cette idéologie extrémiste nuit à l’émergence de toute solution pragmatique permettant d’améliorer le sort des animaux d’abattoirs, méthode Temple Grandin ou abattoirs mobiles évitant le stress du transport, solutions dont ils se gardent bien de parler.

On comprend bien que la finalité est la transition vers le transhumanisme et la domination mondiale. Nous dérivons vers une société monstrueuse, capitaliste, où tous les liens entre hommes et animaux, forgés par des millénaires de vie commune, seront effacés. Les prairies seront désertées, car on voit mal comment l’élevage persisterait. Nos éleveurs et filières traditionnelles ont du souci à se faire !

S’il ne semble pas absurde d’étudier de nouvelles techniques permettant de nourrir l’humanité, la méthode visant à créer un monopole en détruisant le marché existant est particulièrement scandaleuse. Un pilonnage émotionnel et une préparation des esprits par la propagande sont à l’œuvre sous nos yeux, de façon insidieuse. Si nous n’y prenons pas garde, le règne des sociétés capitalistes sur l’humanité sera total, le meilleur des mondes globaux sera devenu réalité.

Reste à savoir si le steak synthétique pourra être halal. Les paris sont ouverts…

À lire aussi

Alain de Peretti : « Avec l’égorgement halal, il y aura un énorme scandale sanitaire qui éclatera un jour ou l’autre ! »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleAlain de Peretti, président de Vigilance halal…