La mairie écologiste de Lyon a décidé, à la suite de celle de Strasbourg, de supprimer le foie gras des réunions officielles. Cette décision, prise au nom du bien-être animal, a été source de vives polémiques, rapporte CNews.

Après Strasbourg, Grenoble et Villeurbanne, Lyon devient la quatrième commune à prendre cette décision controversée : la suppression du foie gras au menu des réceptions officielles. Le maire EELV de Lyon a déclaré que la mairie avait « décidé de stopper le service de foie gras lors des événements officiels, buffet et réception », expliquant que « le foie gras est un produit d’un élevage allant intégralement à l’encontre du bien-être animal ». L’ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, n’a pas caché son incompréhension à l’annonce de cette nouvelle.

Les producteurs se sentent abandonnés

La région Auvergne-Rhône-Alpes regroupe une quarantaine de producteurs de foie gras qui déplorent vivement cette décision. C’est un nouveau coup dur pour cette profession déjà durement touchée par les cas de grippe aviaire dans les élevages.

Céline, productrice de foie gras depuis vingt ans, a témoigné auprès de CNews : elle ressent cette décision comme une trahison, d’autant que celle-ci intervient à seulement quelques jours de Noël. Olivier Artigues, de la ferme des Perelles, à Anse (Rhône), fait également part de son désarroi à France 3, soulignant que la suralimentation est « quelque chose de naturel en lien avec la migration ». « Avant de partir, les oiseaux mangent plus pour répondre à leurs besoins au cours du voyage. Physiologiquement, le canard fonctionne de la même façon, nous n'avons rien dénaturé. »

2808 vues

7 décembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.