La promotion du 1er janvier 2022 dans l'ordre national de la vient d'être publiée. Elle compte 547 personnes : une grand-croix, cinq grands officiers, seize commandeurs, 72 officiers et 453 chevaliers.

Une promotion moins nombreuse qu'en 2021
Exceptionnelle, la promotion de 2021, placée sous le signe du Covid, comptait 3.884 personnes. En 2020, 427 personnes avaient été distinguées dans notre premier ordre national et en 2019, 431 personnes. La promotion du 1er janvier 2022 revient donc à des chiffres habituels.

Un grand-croix
André Chandernagor, ancien ministre de François Mitterrand, ancien député, premier président honoraire de la Cour des comptes - il a eu cent ans le 19 septembre 2021 -, est élevé à la dignité de grand-croix. Il était grand officier depuis 2012. Rappelons que le Code de la fixe à 75 le nombre maximal de grands-croix vivants (hormis les chefs d'État étrangers, comme la reine d'Angleterre distinguée depuis 1948).

Une nomination qui fait polémique
Parmi les promus sur le contingent du ministère des Solidarités et de la Santé, on trouve Agnès Buzyn, nommée chevalier. On se souvient que le ministre de la Santé avait démissionné en pleine pandémie, ce qui avait été considéré par des membres de l'opposition comme un abandon de poste. Les réactions à cette distinction ne se sont pas fait attendre.
À gauche, avec l'ancien député EELV Sergio Coronado :


À droite, avec l'ancien ministre et député Thierry Mariani :

5167 vues

1 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.