« Vous pourriez être pardonnés d’avoir oublié que le français était autrefois la langue de la diplomatie. Ce grand art de dissiper les tensions semble s’être perdu. Mais dorénavant, le gouvernement français souffle carrément sur les braises à chaque incendie. Il répond à tous les conflits potentiels par une rhétorique guerrière aboutissant à des menaces intempestives. Même la plus petite ruse diplomatique suffit à faire bouder les autorités françaises ou à les voir "faire la gueule" (en français dans le texte). C’est ainsi que Fraser Myers, rédacteur en chef adjoint du site spiked, nous interpelle dans un article repris par Courrier international le 15 décembre dernier. Puissions-nous enfin comprendre le point de vue anglais !

Les relations entre la France et la Grande-Bretagne ont touché le fond depuis le Brexit. Comme si la France préférait vivre dans le ressentiment plutôt que de tourner la page - comme font beaucoup de Britanniques anciennement anti-Brexit -, et d'essayer de reconstruire des relations de bon voisinage.

« La plus récente crise de colère de la France, nous rappelle Fraser Myers, est survenue après la lettre de Boris Johnson au président Macron à la suite des horribles noyades dans la Manche. En colère contre la lettre, le gouvernement français a retiré son invitation à la ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, pour discuter de la crise de la Manche avec d’autres partenaires européens. La réunion s’est déroulée le dimanche mais sans la participation britannique, bien que le Royaume-Uni soit clairement l’acteur clé. »

Myers rappelle que si les Français se disent contrariés par le fait que la lettre a été rendue publique sur Twitter - « nous ne communiquons pas sur ces questions par le biais de tweets », a même déclaré le président Macron – Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, a dénoncé Johnson à la télévision française comme un « populiste » qui « utilise tous les éléments à sa disposition pour blâmer les autres pour les problèmes qu’il rencontre chez lui », puis a tweeté le tout, en anglais, via le compte Twitter officiel du corps diplomatique français.

Quant au ministre de l’Europe Clément Beaune, il arguait le 28 octobre dernier sur CNews que « maintenant, il faut parler le langage de la force car, malheureusement, ce gouvernement britannique ne comprend que cela ». Est-ce une façon de parler à un allié ? Le premier ministre Jean Castex écrit à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, qu’il est « indispensable de montrer clairement aux opinions publiques européennes que le respect des engagements souscrits n’est pas négociable et qu’il y a davantage de dommages à quitter l’Union européenne qu’à y demeurer ». Emmanuel Macron, de façon péremptoire, déclare en janvier 2021 que le vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca est « quasi inefficace » pour les groupes de personnes âgées qui ont le plus besoin de protection. « Cela ne fonctionne pas comme nous nous y attendions. » Il enrage que le Brexit britannique ait développé son propre vaccin et l'ait déployé à une vitesse vertigineuse.

Mais, désabusé, Myers poursuit : « Pourtant, peu importent les tentatives de coups bas du gouvernement français, ils sont encouragés et acclamés par beaucoup au Royaume-Uni. Les "remains" dans les médias et dans l’appareil d’Etat semblent toujours se ranger du côté des pays de l’UE par rapport au Royaume-Uni. À leurs yeux, l’Europe – représentée par Macron ou l’UE elle-même – ne peut pas faire de mal. »

Pourtant Macron est toujours « à jeter ses jouets hors de la poussette » quand il n’obtient pas ce qu’il demande sur la scène internationale. Cela montre aussi comment la guerre culturelle est devenue mondiale – Macron, « l’archi-technocrate », se sent sans doute obligé d’affronter le « populiste » Johnson. « Il est temps que la France grandisse. » conclut de Londres Fraser Myers. La France ou Emmanuel Macron ?

4964 vues

1 janvier 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

23 commentaires

  1. Il est indispensable que tout élu, tout membre du gouvernement et dirigeants des administrations ne puissent plus utiliser Twitter et autres réseaux du même type, ces systèmes sont une catastrophe pour la communication officielle.

  2. Ce n’est effectivement pas la France qui doit grandir mais le petit clown de l’élysée ., le représentant minable de ce pays , le destructeur , le fossoyeur et j’en passe .

  3. Voila qu’Emmanuel Macron, se veut aussi être un grand spécialiste en vaccin et virologie, après avoir interdit de plateaux tv de grands spécialistes français pas d’accord avec sa Politique. Il déclarait en janvier 2021 que le vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca est « quasi inefficace » pour les groupes de personnes âgées qui ont le plus besoin de protection. « Cela ne fonctionne pas comme nous nous y attendions. »

  4. Les Anglais ont refusé d’abdiquer de leur souveraineté. Avec l’Europe telle qu’on veut nous l’imposer on se prend à envier les anglais. Notre pouvoir s’est cru autorisé à faire flotter le fanion européen sous l’arc de Triomphe | Quelle erreur | Pourvu que nous soyons beaucoup à nous en apercevoir à temps.

  5. Les français se croient toujours les rois du monde… ils gonflent, ils gonflent et se regardent le nombril. Et pendant ce temps la caravane passe. Les anglais, pragmatiques avant tout, tireront leur épingle du jeu car ils pensent et penseront toujours « british first ». Nous devrions parfois regarder ce qui se passe hors de l’hexagone

  6. Quel galopin ce président qui traite ses semblables avec un mépris jusque là inégalé.
    Il est temps de faire dégager cet amateur qui ne mérite certainement pas de jouer en 1ère division.

  7. Loin de moi l’idée de soutenir Macron.Cependant l’Angleterre n’a jamais été l’amie de la France , toujours prête à nous trahir lorsqu’elle est notre alliée, toujours prête à faire le nécessaire pour nous affaiblir,une nation de marchands de la pire espèce.Nous n’avons rien à attendre de ces gens.

  8. Depuis cinquante ans la diplomatie française et la diplomatie de l’UE, jouent les idiots utiles avec les 54 pays arabo-musulmans de l’OCI.
    Et Macron est en parfait accord avec cette politique qui à terme va détruire la civilisation occidentale et faire le lit de l’islam.

  9. Le gamin capricieux est toujours « à jeter ses jouets hors de la poussette » quand il n’obtient pas ce qu’il demande sur la scène internationale et très certainement bercé trop près du mur .

  10. Nous coupons peu à peu tous les ponts avec ceux qui sont pourtant des partenaires et voisins de longue date. Royaume Uni, Russie … pour la plus grande joie des US !!!

    1. L’ego surdimensionné de petit M. nous mère à la ruine, et les autruches ont la tête dans le sable

  11. Faut-il avoir de bonnes relations avec la Grande Bretagne? Ils nous ont fait la guerre pendant des siècles et maintenant, ils font une guerre hybride avec mercenaires, MI6, vente d’armes pour déstabiliser des pays en accord avec les USA, tout ça pour piller des ressources qu’ils n’ont pas. Ils fondront sur nous à la moindre occasion. La City, propriété de la Reine, regne sur des finances devenues folles et ne représentant plus rien que les caprices de quelques possédants.

  12. Quand je pense que le menteur compulsif MACRON a osé prétendre durant ses voeux que la France était, grâce à lui, « respectée dans le concert des Nations »!
    C’est oublier un peu vite l’affaire des sous-marins australiens où nous avons été trahis, méprisés, humiliés par nos soi-disant alliés Anglais et Américains!
    Humiliés à nouveau lorsqu’il s’est couché devant Joe Biden.
    Et puis la Russie de Poutine qui le méprise pour ne pas respecter sa parole et Boris Johnson avec les licences de pêche

  13. « Comment les relations France-Grande-Bretagne touchent le fond avec Emmanuel Macron »
    Vous croyez que nous ne touchons le fond que sur ce sujet ?

  14. J’adore l’expression « jeter ses jouets hors de la poussette  » c’est tout à fait cela . Excellent !

    1. Remarque extrêmement judicieuse, Macron doit, de part sa fonction, représenter la France. Il se doit de représenter la Nation, la population, elle, est représenter par l’assemblée Nationale.

  15. Toujours et encore la grande prétention de la République. De petits arrivistes qui n’ont aucune notion de la vie autre que le profit, l’immense profit qu’ils en tirent de la République.

    1. « de la République »? La république est un régime politique d’une Nation. Les fonctionnaires, y compris le président, sont les serviteurs de la Nation. La Nation appartient au peuple qui en a accepté les lois.

  16. La France est devenue distributrice de « mises en demeure », qui font flop.
    Alors pour noyer ces poissons un gringalet quelqueconque fera des chèques à qui veut pour que le silence règne.
    C’est ce que l’on appele jouer à « qui perd paie », jeu très à la mode au gouvernement….

  17. Quelqu’un peut-il prévenir Macron que la Grande-Bretagne est sortie de l’Europe ?

Les commentaires sont fermés.