La fondation Abbé-Pierre lutte contre le « mal-logement » (néologisme francophone inventé par la fondation) en soutenant des acteurs locaux qui cherchent à « développer une offre de logement accessible au plus grand nombre ». Objectif : former une « véritable chaîne de solidarité » en fournissant des expertises, des aides logistiques ou en soutenant financièrement d’autres actions pour lutter contre la précarité. La fondation organise aussi des campagnes de sensibilisation, comme récemment sur les espaces de la RATP parisienne où des affiches étaient exposées.

Jusque-là, tout va bien. Mais si l’on se penche sur les actions et associations soutenues par la fondation Abbé-Pierre, on tombe des nues ! On découvre ainsi que cette œuvre soutient l’association Alliance citoyenne, à l’origine des revendications concernant le port du dans les piscines à Grenoble et le port du hijab pour les footballeuses ! Elle apparaît parmi les partenaires financiers dans le rapport annuel de 2019 de l’Alliance citoyenne, à côté du département. Le Parisien révélait, le 10 mai dernier, que, depuis 2014, la fondation Abbé-Pierre avait versé 150.000 euros à Alliance citoyenne au titre de sa lutte contre le mal-logement !

Ce n’est pas tout : le 10 novembre 2021, des responsables associatifs de la fondation Abbé-Pierre ont travaillé conjointement avec Alliance citoyenne et Greenpeace France pour interpeller les pouvoirs publics sur la « situation d’urgence » de la précarité énergétique. Ils ont organisé ensemble un rassemblement de citoyens pour dénoncer la mauvaise qualité énergétique des logements de certains ménages et les charges de chauffage qui pèsent sur leur budget. Les trois associations ont enfin, de concert, déployé des banderoles géantes sur la façade d’une barre d’immeuble : « Nos factures explosent, chauffez nos apparts, pas le climat », suivi de leurs logos.

La fondation Abbé-Pierre est donc proche de l’Alliance citoyenne. Fondée par un prêtre, elle soutient ceux qui militent en faveur de la progression de l’ dans le paysage et en France. Qu'aurait dit, qu'aurait pensé l'abbé Pierre ?

18 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.9 8 votes
Votre avis ?
56 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires