Alors que les zadistes professionnels continuent de s’agiter contre le chantier de la méga-bassine de Sainte-Soline, les porte-parole des activistes verts revendiquent le droit à la « » et justifient par là les événements du week-end.

Indirectement mis en cause dans cette affaire, le maire EELV de Poitiers, (photo). On rappellera que cette dame s’est déjà taillé une réputation glorieuse en déclarant que « l’aérien ne doit plus faire partie des rêves d’enfants aujourd’hui ». Et de supprimer, dans la foulée, le financement de 4.000 euros accordé jusque-là aux deux aéroclubs de la ville.

En revanche, Mme Moncond’huy a subventionné à hauteur de 15.000 euros, en juin dernier, l’organisation (par Greenpeace et Extinction Rebellion) d’un « Village des alternatives » sous l’égide de l’association Alternatiba. Celui-ci, explique le maire à BFM TV, « comprenait plus d’une centaine de villages » dont l’un, « qui s’appelait Résistance, comprenait plusieurs ateliers consacrés à la désobéissance civile ». Rien de méchant là-dedans : « Clairement, c’était de la formation théorique (sic), une initiation (resic) et c’est là où nous avons une divergence d’interprétation avec la préfecture de la ville », dit Léonore Moncond’huy.

En effet, le préfet de la Vienne a saisi le tribunal administratif, affirmant qu’on appelait, dans ces ateliers, à « détruire des engins de chantier ». Or, dit-il, « on a le droit de s’opposer, de manifester, mais on n’a pas le droit de s’opposer, de casser ». Encore moins d’utiliser pour cela les fonds publics.

L’idée de « désobéissance civile » n’est pas née avec EELV, pas non plus avec la CGT ou SUD Rail, et si les définitions de la démarche diffèrent quelque peu, toutes s’entendent au moins sur un point : la est strictement non violente.

C’est une expression qu’on fait historiquement remonter au milieu du XIXe siècle, quand l’Américain Henry David Thoreau théorise la chose dans un essai où il expose son refus de payer une taxe destinée à financer la guerre contre le Mexique. Plus près de nous, on pense à nos voisins anglais et leur mouvement Don’t Pay UK, plus d’un million d’entre eux refusant désormais de payer leurs factures d’électricité.

Reste que la prônée et financée par le maire de Poitiers sur des deniers publics est, semble-t-il, en soi un acte illégal : chargée de faire respecter l’ordre public et chef, de par sa charge, de la police municipale, comment l’édile peut-elle assumer son grand écart ?

Elle botte en touche : « Si c’est violent, c’est de l’activisme mais ce n’est pas de la désobéissance civile », mais répond au journaliste qui l’interroge : « Parler de désobéissance civile, c’est un enjeu de démocratie et c’est mon rôle de maire de garantir la démocratie dans la ville de Poitiers. » Coincée sur la question de la police municipale, elle avance les « droits fondamentaux en démocratie » et particulièrement « le droit de manifester », ajoutant « la démocratie garantit le droit de la liberté d’expression, celui de se poser la question de la légitimité des lois ». Quel rapport ?

est dans la droite ligne de son parti et des groupuscules qui gravitent autour, associations extrémistes dont les membres se livrent à des actions aussi spectaculaires qu’imbéciles dans les musées ou les rassemblements sportifs.

Fière de désobéir, donc, à l’instar de ses collègues d’EELV, s’est rendue « avec deux passagers » à la manif anti-bassines. Verbalisée, elle a pris une amende de 135 euros.

8357 vues

2 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

34 commentaires

  1. Ces individus, pour la majorité, vivent du RSA, de l’argent de maman-papa, de combines et trafics en tous genres. En clair ce ne sont pas des actifs professionnellement parlant, mais plutôt des passifs au sens plein du terme. Le gouvernement leur fiche une paix royale et préfère nous bassiner avec une soi-disant extrême droite comme les identitaires. Bref, on constate tout simplement que le citoyen de base est méprisé au profit des vrais casseurs, des illégaux sur notre sol et de la voyoucratie.
    Merci président, donnez le bonjour à vos « collaborateurs » !

  2. Dès lors que des député(e)s ceint(e)s de leur écharpe tricolore participent à une manifestation interdite et excipent de leur qualité leur droit à l’immunité (!), tout devient possible, et les bons bourgeois du plateau de Poitiers seront ravis d’apprendre que leur maire subventionne des associations extrémistes qui adorent les bourgeois, mais à la lanterne!

  3. Manifestement quelqu’un de charmant, son visage remplis de douceur parle en sa faveur. Comment s’appel ce monsieur déjà ?

  4. Se souvenir que la subvention de 4 000€ pour les aéro-clubs etaient destinés aux baptêmes de l’air de jeunes handicapés…
    L’écharpe tricolore de cette édile doit lui bander les yeux !
    Qui contrôle les dépenses publiques de ces mairies qui abondent à financer des causes anti républicaines et qui les sanctionnent à hauteur de leur méfaits ?

    1. la seule réponse c’est la revocation de « ce phenomène » vu la photo c’est il ou elle ou iel?

  5. Quel est le pourcentage d’électeurs inscrits à Poitiers qui ont osé voter pour une catastrophe politicaille aussi honteuse?
    Sûrement très faible…Mais hélas… la France a maintenant a les subir!
    Les abstentionnistes fainéants et trouillards trop nombreux en portent la responsabilité!
    J’espère qu’ils ne se mouillent pas trop les pieds!
    Mais hélas encore assez nombreux, proches de la Vendée, ces pseudo-neutres du type « jeanfoutre » comme le héros du dernier livre de De Villiers!

  6. Drôle de pays où vous êtes verbalisé pour avoir dépassé de dix minutes une durée de stationnement en zone bleue mais pas pour participer à une manifestation interdite, pas pour agression des forces de l’ordre , pas pour destruction de canalisations d’eau, etc

  7. Cette femme devrait rembourser ces 15.000 Euros de ses deniers, il est anormal qu’une élue puisse disposer à sa guise de fonds qui ne lui appartiennent pas, je subodore qu’un vote a entériné cette mascarade, dans ce cas, tous les protagonistes sont solidaires.

    1. Tout à fait d’accord ! Marre de ces privilèges accordés à des magouilleurs (euses) qui se sont insinués dans la politique ( pas heureux dans leur vie et leur  » coeur de métier » choisi – ou pas ?) , dont le principal passe-temps , sous prétexte d’avoir été un jour plébiscités par la foule sur un discours réussi , consiste à pondre des règles idiotes et à ponctionner le fric d’autrui ( des contribuables) pour organiser des « machins » inutiles , voire nuisibles puisque personne ne le remet à leur place !

    2. Tout à fait d’accord, c’est à eux de cracher au bassinet pour financer ces actions illégales puisqu’anti républicaines, puis à la justice de les sanctionner…
      On peut toujours rêver !!!

  8. On ne doit pas juger les gens sur leur physique, cependant il y a des cas où ça ne trompe pas, ça fait même peur.

  9. Leur droit de manifester, sous-entendu pas pour tous, pas pour la droite; quant à la vraie désobéissance civile, l’Etat étant un budget, ce serait le refus collectif de payer l’impôt et là beaucoup moins de courageux.

  10. La désobéissance civile, lorsque exercée par « Génération identitaire »qui à l’exemple du Col du Portillon où était dénoncé nos frontières passoires sans violence entraine la dissolution de ce groupe, mais exercée par les membres d’EELV où la violence entraine des blessés parmi les forces de l’ordre, le gouvernement se paie de mots et il ne faut pas espérer que les élus présents soient sanctionnés.

    1. L’exemple de ce qu’a fait l’Etat français contre « Génération Identitaire » est tout à fait révélateur de la volonté de macron et de ses gouverne-et-ments successifs … Quand est-ce les français vont comprendre le machiavélisme de cet auto proclamé « premier de cordée » ?

  11. On peut ne pas être d’accord sur un projet, mais de là à: casser , agresser , c’est anormal . Comme il est anormal de financer des groupes pour apprendre à détruire les biens qu’ils soient publics ou privés . Cette Maire écolo est comme les autres ,vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur , come les pastèques .
    D’ailleurs , de tels élus devraient être démis de leur mandat , appeler à la désobéissance et justifier les actions violents , c’est indigne d’un élu

    1. Hélas les outils de la démocratie sont au grenier. La violence naît de l’absence de démocratie. Je ne connais pas d’évolution qui se soit faite sans violence. C’est triste mais c’est ainsi. Les détenteurs du pouvoir concèdent uniquement sous la violence et surtout quand ils sont inquiétés personnellement.

  12. Les excités d’ultra gauche ou écolos aussi crasseux et débraillés que chevelus, le tout soutenus par des élus, n’ont rien de nouveau. Ce qui est nouveau, en revanche , c’est leur totale impunité et le soutien direct ou silence complice d’une partie des médias. 60 gendarmes à l’infirmerie, des oeuvres d’art uniques dégradées, des milliers d’automobilistes entravés dans leur droit fondamental de libre circulation, des céréales détruites et des installations sabotées, cela aurait dû declancher des rafles dans ce milieu. Mais non, rien. Qu’attends le gouvernement ? Un drame ?

    1. Mais De quoi vivent ces gens-là ? Ils n’ont rien d’autre à faire que d’emm…. Le monde ! il y a des coups de pied au derrière qui se perdent !
      Bizarre, aussi, LBD pour les GJ ! Mais jamais pour la racaille ! Et , pour moi, ce genre de manifestants sont des voyous et n’ont même pas le courage de manifester à visage découvert ! Tous une bande de minables !

  13. Coïncidence, complotisme ? Les Black Blocs n’apparaissent que dans les manifestations qui déplaisent au gouvernement . Ex : Gilets jaunes, grèves syndicales, ZAD etc.
    Jamais de Black Blocs aux matches de foot, aux manifs LGBT, aux manifs contre l’anti-sémitismes, aux Pro GPA etc ? Bizarre n’est-ce pas ?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter