La canicule fait vendre des glaces, la guerre fait vivre les marchands de canons et les épidémies enrichissent les fabricants de médicaments : telle est la récente et fabuleuse découverte d’Oxfam, organisation non gouvernementale visant à « agir sur les causes profondes de la pauvreté et des inégalités et obtenir des changements durables » et dont la directrice générale France n’est autre que .

Ah ! la belle chose que savoir quelque chose… aurait dit Monsieur Jourdain, mais en une de couverture, ça donne « Les vaccins contre le Covid ont fait neuf nouveaux milliardaires ».

Excellente nouvelle, puisqu’elle prouve qu’il y a encore des pays (mais pas la France) qui disposent encore de savants et d’industriels aptes à lutter contre les pandémies, mais dont le lobby « humanitaire » Oxfam estime que cela ne devrait pas les enrichir.

Selon elle, la fortune cumulée de ces neuf milliardaires (elle ne dit pas salopards, mais elle le pense si fort qu’on l’entend) « permettrait de vacciner 1,3 fois l’ensemble des pays à faibles revenus » qui « n’ont reçu que 0,2 % des vaccins produits dans le monde ».

C’est le de calcul qui fait toujours son petit effet sur les âmes simples, mais qu’on applique surtout pour stigmatiser les riches.

Ainsi Oxfam ne vous dira jamais combien d’, de crèches, de commissariats ou de places de les plus de 30 milliards d’euros de subventions de la France à l’éolien offshore permettraient de construire, ni le pactole qu’empocheront, pour ces ravissants moulins, les actionnaires de Goldwind (chinois), de Vestas (danois) ou de GE Wind (américain)…

Au fait, plusieurs pays « à faible revenus » ne se débrouillent pas si mal avec le Covid, et sans , en autorisant tout simplement leurs médecins à prescrire des molécules efficaces, en l’occurrence l’ivermectine, dès les premiers symptômes : l’Uttar Pradesh, le Chiapa, le Zimbabwe, que commencent à suivre la Tchéquie et l’.

Oxfam France estime , bien sûr, que les vaccins anti-Covid « devraient être avant tout un bien public mondial » et appelle à « mettre fin de toute urgence à ces monopoles ». qui a été appliquée à la lettre en URSS qui, en 70 ans d’existence, n’a pas inventé une seule molécule thérapeutique mais seulement des gaz de combat ou des toxiques à l’usage du KGB.

En revanche, ce qui pourrait très probablement être reproché aux producteurs de vaccins, c’est d’avoir intrigué avec les « grands pays » pour éviter la concurrence de vieilles molécules non rentables, mais… c’est un autre dossier !

21 mai 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
17 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires