Ce mardi 14 novembre, Vianney d’Alançon, propriétaire du château de La Barben et directeur de la SAS Rocher Mistral, avait rendez-vous au tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence. Il lui est reproché d’avoir installé des infrastructures (parkings, billetterie, chalets, scènes…) dans son parc de loisirs, Rocher Mistral, sans avoir eu les autorisations d’urbanisme nécessaires, mais également d’avoir failli sur le plan de la préservation de l’environnement. Le propriétaire évoque une obstruction administrative manifeste sur quelques autorisations indispensables.

De son côté, le procureur, Nathalie Vergez, a requis la remise en état de toutes les installations du site ayant participé à la dégradation des zones protégées, le retrait de l’ensemble des préfabriqués, 150.000 euros d’amende contre le parc à thèmes et 20.000 euros à l'encontre de son propriétaire. Un réquisitoire particulièrement sévère.

Un projet 100 % provençal

Vianney d’Alançon a acquis le plus ancien château de Provence en septembre 2019. Son objectif : le restaurer et y installer un parc de loisirs permettant de faire vivre à ses visiteurs « un voyage extraordinaire dans le temps à travers dix spectacles et de nombreuses animations », sur le thème de la Provence et de son Histoire. Une sorte de Puy du Fou provençal.

Pour ce faire, le nouveau propriétaire lance une grande campagne de travaux. Diverses autorisations sont demandées, notamment à la mairie de La Barben, mais les dossiers n’avancent pas, au contraire. Le maire, Franck Santos, dont le logement est mitoyen du parc, prend même plusieurs arrêtés contre Rocher Mistral. Le temps court, la date de l’inauguration approche, Vianney d’Alançon est au pied du mur. L’investissement a été colossal (près de 40 millions d’euros) et 150 employés sont sur le pied de guerre pour accueillir les premiers visiteurs. Avec les emplois indirects, le site revendique 400 emplois. Il ne peut plus reculer. La décision d’aménager un parking, d’installer des bureaux en préfabriqués, une billetterie, une scène temporaire, une rampe d’accès et un ascenseur pour les personnes à mobilité réduite est prise, malgré l’absence d’autorisation.

Durant l’audience, il précise que toutes ces installations « sont démontables en un quart d’heure ». Le propriétaire espérait une régularisation a posteriori auprès de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et des Architectes des bâtiments de France (ABF), il n’en sera rien.

Priorité aux chauves-souris !

Côté environnement, Rocher Mistral est également pointé du doigt. La fédération départementale de France Nature Environnement (FNE) accuse le parc d’avoir dégradé l'habitat naturel de la colonie des murins à oreilles échancrées - une sorte de chauve-souris protégée - qui avait élu domicile dans les souterrains du château. Trois salles sont désormais dédiées à l’espèce et Rocher Mistral travaille avec le Groupe chiroptères de Provence (GCP) pour étudier l’installation de ces mammifères, mais cela ne semble pas suffire aux opposants du projet. Toujours sur la question environnementale, l’installation de structures dans des zones classées Natura 2000, soumises aux inondations et aux incendies, pose problème. Pour la DRAC, « c’est le dernier endroit où installer un parc d'attractions ».

Il n’y a presque que sur le plan de la préservation du patrimoine que le projet n’est pas retoqué. C’est trop peu. « Si les réquisitions sont suivies, le château est voué à être vendu à des Chinois », confie Vianney d’Alançon à Valeurs actuelles. Selon nos informations, un investisseur chinois aurait en effet manifesté son intérêt pour le site. Le parc, qui a attiré près de 300.000 visiteurs en trois ans et vise près de 200 000 visiteurs l'an prochain, n’en est pas à son premier bras de fer judiciaire. La Justice a souvent donné raison à l’exploitant, mais cette fois-ci, les réquisitions sont très lourdes. Si elles étaient suivies, elles pourraient priver le site de son parking et imposer le pire : la fermeture. Il ne fait pas bon être un « Puy du Fou » par les temps qui courent. Verdict le 13 février 2024.

8025 vues

17 novembre 2023 à 15:52

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

41 commentaires

  1. Je souscris à 100% au commentaire exprimé ci dessous par Solange Denais , car c’est exactement la réaction que j’ai eue à la lecture de cet exposé des faits.

  2. Y aurait-il une prise illégale d’intérêts de la part du maire et une espèce de chasse aux sorcières, les « sorcières » étant un Francais de souche, blanc, catholique, aristocrate? Bref, il faut à tout prix supprimer le bon sens, l’amour de son pays et le beau pour que la bêtise et l’injustice règnent en maîtres.

  3. D’où vient la faiblesse de notre nation dans ses tentatives de sortir du marasme économique qui affecte profondément son économie sa culture son patrimoine, ses traditions ?
    Tout simplement de son administration et de ses lois, que les nations et les peuples qui nous entourent (quand ils ne nous envahissent pas) savent utiliser à merveille contre nos intérêts vitaux.

  4. Ceci montre bien le côté rétrograde et politisé de la soit-disant justice de ce pays. Non seulement le précepte macroniste affirmant qu’il n’y a pas de culture française semble avoir fait quelques adhérents chez les bobos fonctionnaires mais les retombées financières d’une telle installation ne semblent pas intéresser un maire alors que tout ses confrères crient à hue et à dia contre la suppression de la taxe d’habitation. Curieux, non ? et qu’en pense le St Pierre du patrimoine, le sympathique Stéphane Bern ?

  5. Que dire alors, de la pyramide de verre commandée par Mitterrand, le résistant décoré de la francisque qui a ainsi dénaturé avec toutes les autorisations nécessaires, la majesté de la cour du Louvre au prétexte d’en faire un « musée de masse» ?
    Mais voilà, au lieu de dénaturer, monsieur d’Alençon réveille et revalorise huit siècles d’histoire et de grandeur de la France.
    C’est là une lacune qui, outre les rigueurs de la loi, mérite bien que la « bien-pensance progressiste » lui tire les cheveux, et lui face quelques grimaces !
    Dans le même esprit, la Cour d’Angleterre devrait faire également vérifier d’urgence toutes les autorisations de construire historiquement délivrées à des « ci-devant» dans l’environnement de la Tour de Londres.
    Faute de quoi il faudrait aussi requérir la démolition de la cité environnant la dite Tour de Londres ainsi que la remise des lieux en leur état antérieur !
    Et c’est comme ça que cela doit se passer désormais dans la modernitude progressiste!
    Non mais !
    Tout cela dans l’intérêt bien compris de la communauté culturelle européenne, bien sûr.

  6. Incroyable depuis que la macronie est au pouvoir rien ne va plus,la France n’a pas de culture,interdiction de faire revivre notre passer,je souhaite bien du plaisir au propriétaire du Chateaux et à ses 400 emplois futur chomeurs,que les chinois reste chez eux.

  7. La chasse aux écolos est ouverte. Cette espèce, particulièrement invasive, menace lourdement l’activité humaine……. pour le plus grand intérêt de qui ?? ….

  8. Par contre le gouvernement ne fait pas de difficultés pour laisser construire des mosquées. La seule exigence c’est que dans les lieux ou elles sont implantées, elles ne dépassent pas la hauteur des édifices religieux catholique. Piètre compensation….
    Et M. d’Alençon est retoqué avec son projet. Quelle honte que cette justice. ça me dégoute cette France.

  9. Douce France… Comment çà douce France ? Colonialiste, raciste, xénophobe, Islamophobe, … entre autres ;cette France doit disparaître ;la justice fait le nécessaire.

  10. Vianney D’Alençon a fait plus que de restaurer le château , il l’a sauvé de la ruine. Il n’avait pas toutes les autorisations pour faire les aménagements , mais peut-être manquait il aussi des bons appuis ?

  11. Etant Provençal de naissance et y vivant, je considère ce jugement comme une déclaration de guerre de la justice Française aux Provençaux !

  12. Mais revendez tout aux chinois, au Quatar, le maire aura de bons voisins qui le piétineront dû pieds c est ça la France
    Surtout ne rien entreprendre 10 000 lois 4000 normes et des. Rouges à tous les niveaux

Les commentaires sont fermés.