Jordan Bardella plébiscité par les Français pour le poste de Premier ministre

Brève breve

Selon un sondage CSA réalisé pour CNews, Europe 1 et le Journal du dimanche paru ce mardi 9 juillet, 16 % des Français souhaitent voir Jordan Bardella devenir Premier ministre.

L’actuel résident de l’hôtel de Matignon, Gabriel Attal, arrive en seconde position, avec 14 %. François Ruffin, frondeur de La France insoumise, est, lui, crédité de 7 %, devant Jean-Luc Mélenchon, plébiscité par 5 % des personnes sondées. L’ancien Président socialiste François Hollande recueille 4 % des intentions, tout comme la chef des Écologistes, Marine Tondelier (4 %). Parmi les Français interrogés, 18 % proposent également d’autres candidats, tels que le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes et député de la Haute-Loire Laurent Wauquiez ou encore l’ancien député communiste Fabien Roussel.

Vos commentaires

44 commentaires

  1. Nombre de Députés et force des opinions :
    Bilan résultats 2ème tour législatives 2024. Journal « Le Monde » Mardi 9 juillet 2024.

    Inscrits France et OM 43,3 millions Ms

    exprimés 27,3 Ms

    NFP 25,9 % des exprimés soit 7 070 000 exprimés et 180 Députés

    72 Députés FI soit environ (7,O7MS/180)x72= 2 800 000 inscrits

    66 Députés PS soit 2 566 666 inscrits

    33 Députés écologie soit 1 283 333 inscrits

    9 Députés PC soit 350 000 inscrits

    (RN + Rép Ciotti) 37,12 % des exprimés soit 10 133 760 exprimés et 143 Députés(126 RN +17 Rép)

    Remarque: RN vs NFP, 143 Députés vs 180 Mais 10 133 760 exprimés RN vs 7 070 000 exprimés NFP

    la force de l’opinion décidée RN est 1,4 fois Supérieure à celle de NFP et 3,6 fois Supérieure à

    celle décidée de LFI ce qui sera neutralisé au légal éxécutif de l’AN

    Ensemble 25,56 % des exprimés soit 6 995 480 exprimés et 163 Députés

    Les Républicains Wauquier anti-Ciotti 6,19 % des exprimés soit 1,7 Ms exprimés et 66 Députés

  2. Etrange pays ou des sondages depuis plusieurs mois indiquent qu’une très large majorité veut limiter sévèrement l’immigration , s’inquiète de la progression de l’islam , et qui , une fois dans l’isoloir part dans tous les sens .
    Il faut dire que du côté de l’offre politique ce n’est pas mieux , seul un parti le RN s’empare des sujets précités de l’immigration et de l’islam , les autres regardent ailleurs et se lancent dans des arrangements entres carpes et lapins pour faire barrage à ce parti diabolisé le RN.
    Résultat , trois blocs , très minoritaires , dont un quarteron de gauche qui crie victoire et s’exhibe menaçant pour gouverner le pays .

  3. Sauf que le type a l’Élysée avait escompté une majorité RN aux législatives, il avait déjà prévu de court-circuiter le RN en nommant un Patriote à Matignon et du coup lui filer la patate chaude ..Sauf que là , c’est la mouche dans le lait, le grain de sable dans la Rolex , c’était pas prévu comme ça dans son cerveau déconstruit de déséquilibré..faut qu’il change son fusil d’épaule, « action / réaction « lui susurre Brigitte , ok mais quoi faire ? «  allô églantine ? C’est le fil rouge sur le bouton rouge , le fil vert sur le bouton vert « 

  4. Sans vouloir être désagréable, on a fortement envie de traiter les Français de girouettes ! Une bonne partie d’entre eux semble avoir été impressionnée par l’infecte campagne d’entre les deux tours et s’être ralliée à une invraisemblable coalition contre nature… On espérait assister à un retour du bon sens, mais comme d’habitude, « c’est ceux qui causent le plus fort dans le poste qui ont raison… »

  5. À force de jouer aux apprentis sorciers, ceux de la droite éthérée et du centre, tous macronistes plus ou moins avoués, ont fini par gagner le jackpot. Zorro-astre arrive ! En effet, Mélenchon n’entend pas se faire voler sa victoire.
    Et Macron craint par-dessus tout l’électorat islamo-gauchiste de Mélenchon, prêt à s’enflammer au moindre signal de celui qui nous promet la VIe République.
    Notre génie de l’Élysée déclarait le 9 juin, fier de lui : « Je leur ai balancé ma grenade dégoupillée dans les jambes. Maintenant, on va voir comment ils s’en sortent. » C’est plutôt au tour de Mélenchon de voir comment va s’en sortir Macron.
    Il faudrait peut-être que les Français goûtent au programme LFI pour que des lumières comme Larcher ou Wauquiez, ainsi que les légions d’anti-RN, comprennent enfin quelle est la différence entre Mélenchon et Marine, la soi-disant fasciste des années 1930… (ils ratissent loin dans le passé, presque un siècle).
    Allez, ne soyons pas chiches ! donnons un petit avant-goût de ce qui pourrait attendre les citoyens avec le planning LFI :
    — Régularisation des sans-papiers
    — Ouverture des frontières, pour raison climatique, à ceux qui transpirent trop en Afrique.
    — Droit du sol élargi.
    — Libération de milliers de détenus.
    — Désarmement de la police.
    — Fiscalité écrasante.
    — Héritages surtaxés.
    — Smic à 1600 euros.
    — Salaire de 1200 euros aux étudiants.
    — Squattérisation organisée (évitez de partir le weekend les gars ! De laisser votre maison à la concupiscence des envieux)
    — Plumer les créateurs de richesses et la classe moyenne aisée, pour raser gratis encore plus d’assistés.
    Voilà, voilà… c’est tout pour le moment…

  6. De toutes façons, c’est simple: ces élections donnant gagnant ce « conglomérat de NFP » sont une imposture. On va choisir un membre issu de cette Gauche floue pour diriger le gouvernement de la France; cet élu premier ministre sera LFI (12% des sièges), PS (11% des sièges), Ecologiste (6% des sièges), alors qu’un élu de Renaissance représente à lui seul 17% des sièges, et surtout un élu RN (parti unique) représente à lui seul 22% (ou 25% avec l’alliance LR) ! Cherchez l’erreur.

    • L’erreur , L’erreur TRAGIQUE, c’est celle d’une Droite incapable de faire ce que fait la gauche ! La FAUTE à qui ? L’intérêt supérieur du Pays aurait commandé au plus grand parti de cette doite de TOUT FAIRE pour unir TOUTES LES DROITES. En lieu de cela ….. Le Pays entre dans les incertitudes et les menaces. Menaces d’une gauche sectaire, islamophile, immigrationniste, prête au rapt fiscal et à l’explosion des dettes et des dépenses (qui sont DEJA à un niveau exorbitant). Tous ceux qui ont permis ça quand ils ne l’ont pas délibérément voulu, Macron et la macronie, mais pas seulement, portent sur eux une responsabilité ECRASANTE.

    • Les » français « ,(ceux qui votent) on vite massivement pour le RN largement plus que pour la lacronie ou le nfp..c’est bel et bien le système électoral le notre constitution de la 5eme qui est en cause car il permet la mise en place d’un front de  » voter contre »( rien à voir avec  » republicain ») plutôt que respecter le choix des électeurs…

      • Le système électoral, il est comme il est. . En attandant de pouvoir le changer ou le réformer, On « fait avec ». Faire avec, c’est faire comme la Gauche ! Et pas comme la Droite la plus bête du monde.

    • Les Français sont comme de vulgaires girouettes qui tournent aux grés des quatre vents, votants un jour a droite un autre a l’extrême gauche effrayaient qu’ils sont par de simplistes courants d’air médiatique, toujours les mêmes depuis 40 ans. Beaucoup se confortant dans l’utopie. Ils se refusent à voir la tempête venir à savoir le gauchisme et leurs aficionados, intégristes islamistes qui pourtant les menacent…

  7. Il n’est pas souhaitable que Jordan Bardella prenne le poste de Premier Ministre. Tous les autres se feraient un plaisir de contrer toutes ses actions et macron ne signerait aucune de ses lois. Ils auraient ainsi toute possibilité pour affirmer en 2027 « Vous voyez, le RN ça ne marche pas ! ». Il vaut mieux, et cela ne me plaît pas, perdre encore 3 ans et voir la France s’enfoncer encore plus dans l’immigration, l’insécurité et le bordel environnant pour permettre enfin le RN de rebondir. Il est certain que l’option NUPES ou NOUVEAU FRONT POPULAIRE ne marchera pas une troisième fois pour les prochaines élections présidentielles et législatives.

    • Je suis d’un avis tout à fait semblable. On pourrait ajouter aussi le niveau de la dette et les menaces tant par la Commission Européenne que par la BCE ou le FMI, sans parler des agences de notation. Dans Le Point de cette semaine, l’analyse de l’IFRAP sous la plume de Agnès Verdier-Molinié est très éclairant sur notre situation. Mieux vaut atteindre le fond pour rebondir car autrement sans cela, on ne pourra remonter. C’est comme dans un remous en bord de mer ou dans une rivière. Pour s’en sortir il faut garder la tête froide et attendre le bon moment.

    • La question ne se pose plus. Elle se serait posée s’il avait, avec des alliés obtenu une majorité absolue « consistante » et « solide ». On en est très loin. Et ce n’est PAS QUE la faute du système. 2027 ? Lire Houellebecq ! Et ce pourrait être bien pire que ce qui est raconté dans Soumission.

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois