Audio - Editoriaux - International - Politique - 8 novembre 2019

Jérôme Rivière : « Emmanuel Macron fait glisser la France dans une Europe fédérale qui absorberait notre nation »

Emmanuel Macron et son homologue chinois se sont exprimés devant les drapeaux chinois et européen. Le drapeau français étant absent de la tribune…

À l’occasion d’une prise de parole officielle lors de son voyage en Chine, le Président Emmanuel Macron et son homologue chinois se sont exprimés devant les drapeaux chinois et européen, le drapeau français étant absent de la tribune.

Au micro de Boulevard Voltaire, réaction de Jérôme Rivière qui dénonce « un projet d’effacement de la France au profit de l’Union européenne ».


Pendant la visite d’Emmanuel Macron en Chine, un détail a attiré notre attention. On s’est aperçu pendant la conférence de presse réunissant Emmanuel Macron et le président chinois qu’il y avait des drapeaux chinois et européens, mais pas de drapeaux français.
Est-ce normal ?

J’ai également aperçu ce détail ce matin. Cela m’a donc fait réagir sur Twitter. Je suis extrêmement choqué par le fait qu’à l’une des représentations officielles du président de la République française avec son homologue chinois, il ait accepté que le drapeau français ne soit pas présent.
Cela en dit long quant au projet politique d’Emmanuel Macron. C’est un projet d’effacement de la France au profit de l’Union européenne. C’est particulièrement choquant d’autant que le drapeau français fait partie intégrante de la constitution de la Ve République. Il est d’ailleurs explicitement mentionné dans son article 2. Le projet d’Emmanuel Macron est de fondre la France dans une Europe fédérale qui réduirait le statut de notre pays à celui d’une grande région.


Cette attitude est difficilement compréhensible. Le président n’est visiblement pas rancunier alors que la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, s’assure depuis le début de son mandat de s’entourer uniquement d‘Allemands. On fait preuve d’une solidarité qui n’est apparemment pas réciproque…

Ce n’est pas de la solidarité, mais de l’effacement. Emmanuel Macron est en train de gommer la France et de faire en sorte que les signes importants de cette nation disparaissent. Les Allemands sont attentifs et attachés à ce que leur pays soit visible.
Le président de la République doit avant tout défendre la nation française. Si cette dernière s’exprime par des multiplicités d’actions économiques ou culturelles, elle s’exprime aussi à travers des symboles. L’un de ces symboles est le drapeau français.
Les représentants du parlement européen, je pense notamment à madame Loiseau, sont les plus prompts à s’exprimer en anglais. Dès la première intervention en commission sécurité défense de madame Loiseau, j’avais été obligé de lui rappeler que le français était une des langues qui devait être utilisées.
Avec Marine Le Pen, nous dénonçons depuis longtemps que ces gens sont des nomades sans patrie. Ils n’ont ni attaches ni racines fortes. La France ne représente pas grand-chose pour eux.

La signature des contrats entre la France et la Chine, est-ce pour vous un détail ou une bonne nouvelle pour notre industrie ?

C’est toujours une bonne nouvelle de savoir que l’industrie française a pu obtenir des contrats. Je ne pense pas que ce soit le président de la République qui soit à l’origine de cette signature.
Sa visite est l’occasion pour les Chinois de nous donner la pièce. 15 milliards ce n’est pas grand-chose à côté des bénéfices dont vont profiter les Chinois grâce aux traités de libre-échange qu’on est en train de signer au niveau de l’Union européenne.
Les pays proches de la Chine vont servir de porte-avions à l’exportation massive de produits chinois sans taxes ni douanes. Il est assez ennuyeux de voir que nous persévérons dans une politique de libre échangisme non contrôlée. Nous devons reprendre la maîtrise de nos frontières, que ce soit pour l’immigration humaine, mais aussi en ce qui concerne les produits qui viennent de pays qui ne bénéficient pas du même niveau de protection sociale et environnementale comme la Chine.

À lire aussi

Défense européenne : l’Union européenne continue à bafouer la souveraineté des peuples

Peut-on, d'un seul trait, effacer le Rafale, nos porte-avions, nos missiles, le char Lecle…