Faut-il qu’ils soient à bout d’arguments ? À bout de souffle ? À bout tout court ? Marine Le Pen était sur , mercredi soir. Tout comme Emmanuel Macron, candidat-Président et chef de l’État. Chef de l’État, c’est effectivement comme ça qu’on dit. Avec une majuscule, s’il vous plaît !

Au passage, on notera qu’ a affirmé, lors de cette interview, qu’il était personnellement opposé à la GPA. De quoi rassurer l’électorat catholique de droite, toujours prompt à se faire cocufier. Marine Le Pen, elle aussi, a affirmé être farouchement opposée à la GPA. De quoi rassurer l’électorat catholique de droite qui pense – parce qu’on leur a dit et répété, et que ça les arrange de faire semblant de le croire – que Marine Le Pen était de gauche ! On ferme la parenthèse.

À bout d’arguments, disions-nous ? Qui ça ? Tout un tas de gens qui commencent à frémir en voyant la montée de Marine Le Pen dans les à quelques heures de la fin de la campagne pour le premier tour. La machine a faire peur s’est remise en branle : il suffit de voir la une de Libé, ce jeudi 7 avril : « Extrême droite, un danger plus que jamais ». Promesse renouvelée et vivifiante d’un entre-deux-tours du de celui de 2002, mais en plus grandiose. À bout d’arguments, disions-nous. Alors, le moindre mot, la moindre virgule dans les propos de la candidate sont, vont être scrutés, examinés, disséqués, voire déformés, tant qu'à faire. Elle a fait un sans-faute depuis le début de la campagne, c’est bien le diable si on ne va pas trouver quelque chose. Des équipes d’archéologues et de chercheurs pointus doivent déjà être lancées dans des fouilles minutieuses. La candidate mais aussi son entourage. L’entourage de l’entourage et plus, si nécessaire. Que faisait, par exemple, le beau-frère de la cousine issue de germain par alliance du voisin du dessus des Le Pen, entre le 18 juin 1940 et le 25 août 1944 ? Les Français ont le droit de savoir.

Jacques Attali, visiblement, lui aussi à bout d’arguments, est déjà à l'affût. Rien n'échappe à sa sagacité légendaire. Tiens, au fait, elle a dit quoi, Marine Le Pen, chez Bouleau, mercredi soir ? Elle a dit qu’elle espère être la première femme « chef de l’État français ». Et l’ancien sherpa de Mitterrand, ancien fonctionnaire de l’État français à Vichy (Mitterrand, pas Attali, vous l’aurez compris, mais il vaut mieux préciser, des fois que…), de tweeter : « Cela ne s’invente pas… » Certes, un smiley ponctue le tweet, c'est donc histoire de faire une joke, pardon, une plaisanterie. On imagine que Marine Le Pen aurait dû dire « chef d’État français ». Un « l » qui risque de lui coûter beaucoup, on imagine ! Ils en sont là. C’est tout dire. Cela dit, il vaut peut-être mieux se colleter la première femme chef de l'État français qu'un chef d'État qui n'a de cesse de vouloir soumettre toujours plus cet État français à l'« État » bruxellois au nom d'une chimère qui s'appelle « souveraineté européenne ».

 

17019 vues

7 avril 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

35 commentaires

  1. Attali ! Le Météorologue qui se trompe même lorsqu’il vous annonce le temps qu’il a fait la * Veille * !

  2. En voilà un beau spécimen de parasite ! Un représentant assidu de l’anti-France, vendu aux intérêts étrangers, adepte du transhumanisme ! Un sale type sur toute la ligne. Le danger pour la France, c’est lui et son idéologie de destruction de notre pays et de notre civilisation. Nous avons une chance de le mettre hors course et de l’empêcher de nuire comme il le fait depuis si longtemps, alors ne la laissons pas passer.

  3. « Des équipes d’archéologues et de chercheurs pointus doivent déjà être lancées dans des fouilles minutieuses… »
    Au moins, pour Macron, de tels efforts ne sont pas nécessaires.
    Ses affaires, c’est comme les pyramides égyptiennes, elles sont plusieurs, elles sont gigantesques et il n’est pas besoin de creuser pour les trouver.

  4. Le plus simple pour ne pas avoir de doute ultérieurement, ce serait de faire passer au 1er tour EZ et MLP . Ensuite, le meilleur des deux sera chef d’État, le moins bon premier ministre. Les droites seraient réconciliées, je ne parle plus des LR car ils se sont suicidés, et la France marcherait de nouveau droit fièrement et respectée.

  5. L’artisan de la disparition de la France au profit d’un mondialisme mortifère, soutien indéfectible de Macron ce personnage est un véritable poison.

  6. Les médias continuent à nous vendre un second tour Macron-Le Pen. Or cette dernière a perdu beaucoup d’électeurs après 2017 et des responsables du parti ont rejoint EZ. Conclusion?
    Quant à l’éminence grise de la République, se rappeler qu’il avait prédit, en 2012, que l’euro n’existerait plus à la fin de l’année…

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter