Accueil Audio Isabelle Surply réagit aux menaces de mort : « Le vrai visage de la haine est apparu »
Audio - Editoriaux - Entretiens - Polémiques - Politique - 13 janvier 2020

Isabelle Surply réagit aux menaces de mort : « Le vrai visage de la haine est apparu »

Isabelle Surply, candidate Rassemblement national aux élections municipales à Saint-Chamond (Loire), a reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux (voir copie du tweet ci-dessous). Explications au micro de Boulevard Voltaire.


Vous êtes candidate aux élections municipales à Saint-Chamond dans la Loire.
Vous avez été menacée de mort sur les réseaux sociaux suite à la diffusion d’une photo impliquant des femmes voilées.
Vous avez déposé plainte. Que s’est-il passé exactement ?

Avec la magie d’internet, des dossiers ressortent parfois. Lors de la venue de Virginie Joron, euro député du groupe ID au parlement, nous avons fait un selfie. En arrière-plan, nous avons découvert qu’il y avait une femme intégralement voilée avec un masque de chirurgien ne laissant dépasser que les yeux. J’ai publié cette photo le 21 septembre 2019. Elle est ressortie puisque j’ai fait du porte-à-porte et que je me suis notamment attaquée à la mosquée milli-Gorus, mouvance liée aux Frères musulmans. À Saint-Chamond, une mosquée liée aux Frères musulmans est implantée. Tout à coup tout est ressorti et le vrai visage de la haine est apparu.


Est-ce la première fois que vous êtes menacée ainsi ?

Dans la vraie vie, cela n’arrive jamais. En revanche, les réseaux sociaux ont créé une telle bulle que les gens se sentent tout puissants derrière un écran. Je suis habituée, mais cela revient de manière fréquente. Je suis extrêmement inquiète de voir que des soutiens se manifestent, alors que le voile intégral est encore interdit à l’heure actuelle sur notre territoire français. Ce que je dénonce est illégal et scandaleux. Normalement, tous les Français qui aiment la France devraient être d’accord avec moi. Je m’inquiète du silence de la municipalité sortante que j’ai interpellée à plusieurs reprises.
Dans les prochains jours, je vais leur faire un courrier pour demander leur soutien.


Généralement, lorsqu’un élu se fait attaquer et menacer de mort, on a une levée de boucliers générale de la part de tous les autres élus.
En va-t-il de même pour le Rassemblement national ?

À partir du moment où le maire LR de Saint-Chamond pose la première pierre d’une mosquée liée aux Frères musulmans, ne souhaite pas joyeux noël publiquement, mais plutôt « bonnes fêtes » et qu’on ne peut rien faire contre une femme intégralement voilée, je me pose des questions sur la partialité des réactions publiques et politiques.

À lire aussi

Isabelle Surply : « Le meilleur moyen d’aimer la France c’est d’être patriote et non antiraciste »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleNouvelle polémique au sujet du racisme anti-Bl…