Il était cher, il était bien, il sentait bon la guérison. Olivier Véran le recommandait chaudement. « Cher professeur Raoult, mais qu’attendez-vous pour distiller le remdésivir dans les veines de vos malades ? »

Manque de chance, pas de bol et patatras ! L’OMS indique, dans son dernier communiqué, que le remdésivir ne vaut pas un clou. Inefficace dans le soin du Covid-19. Présente « la possibilité d’importants effets secondaires », dixit les experts du « Groupe de développement des directives » de l’OMS, dans le rapport relayé par Le Parisien, le 20 novembre.

Le professeur Raoult se marre. Comme il en témoigne dans l’une de se dernières vidéos, le ministère assurait la promotion de l’élixir salvateur : « On reçoit de la Direction générale de la santé un mail qui nous dit qu’on va pouvoir utiliser gratuitement le remdésivir. » Tournée générale !

Une incitation qui intervenait parallèlement à un forcing visant à discréditer l’hydroxychloroquine. L’Union européenne commandait, début octobre, le remdésivir par citernes. 500.000 doses, comme le rappellent Les Échos. Les bienfaiteurs de l’humanité étaient à Bruxelles. Gilead, au taquet, envoyait moult prospectus à l’IHU de Marseille et aux autres : remdésivir à volonté, un pin’s offert, profitez du Black Friday, tout doit disparaître !

Opération rapportée par le professeur Raoult dans une de ses dernières vidéos : « Et peu de temps après le mail de la Direction générale de la santé, on reçoit un papier de Gilead (vendeur du remdésivir) qui nous dit que “compte tenu que l’Europe a acheté pour un milliard de notre médicament, on peut vous en distribuer gratuitement” ».

Partant de ce nouveau rapport, les bienfaiteurs bruxellois se trouvent placés devant plusieurs options. La plus simple : tout jeter à la poubelle. La déchetterie la plus proche ou le tri sélectif. Un milliard de plus ou de moins… Ne chipotons pas. Ou bien écouler les 500.000 doses petit à petit dans les menus de la cafétéria. Bœuf sauté au remdésivir. Banane flambée sauce Gilead.

Une piscine, une pataugeoire à députés remplie du précieux liquide ? Ou la solution de l’extrême : le soin forcé. Même aux citoyens en bonne santé ! On ne sait que choisir.

En bref, au-delà de l’information médicale, ce rapport de l’OMS peut nous amener à cette conclusion suivante : seul un vaccin désapprouvé conjointement par l’Union européenne et le gouvernement Macron aura quelque chance d’amener 100 % de la population à se prémunir du Covid-19 ! La recherche médicale avance à grands pas.

20 novembre 2020

À lire aussi

Changement de nom : François Hollande propose de remplacer PS par PS !

Un long silence gêné parcourt les couloirs vides du Parti socialiste. …