Les modèles de la jeunesse française passent une sale semaine, c’est le moins qu’on puisse dire…

Après les clash et bagarres opposant les rappeurs et Kaaris, la Toile s’enflamme pour trois nouveaux tombés au champ du déshonneur et de la société du « cancelling ».

Moha La squale : populaire depuis plus d’un an. Le jeune rappeur de 25 ans, qui a déjà connu la prison pour des petits méfaits, se voit accusé d’agressions sexuelles par pas moins de trois femmes, d’après Le Point. L’une des plaignantes parle de lui comme d’un « grand malade ».

Ademo : membre du duo mondialement connu PNL. Le rappeur Ademo (de son vrai nom Tarik Andrieu) s’est fait embarquer virilement par une patrouille de police en plein Paris. L’homme a été interpellé pour « usage de stupéfiants », « outrage » et « rébellion ».

Romeo Elvis : le jeune rappeur est au cœur d’une affaire d’agressions sexuelles dont les réseaux sociaux se font l’écho. L’homme, connu aussi pour être le frère de la chanteuse Angèle (fer de lance du #Balance ton porc), a de quoi s’inquiéter. Surtout si sa sœur écrit le tome 2 de sa chanson « Balance ton… ».

Une épidémie, donc.

8 septembre 2020

Les commentaires sont fermés sur cette publication.