Je ne vais pas énumérer et commenter les propositions – non, plutôt les intentions – du Président, au cours de sa longue présentation à l’Élysée, devant des industriels et des étudiants. La scène était particulièrement travaillée, le très moderne logo 2030 retenait l’attention ainsi que les changements de décor accompagnant les différentes étapes du briefing de l’orateur.

Il faut reconnaître que le discours était bien maîtrisé et les enjeux ambitieux.

Je retiens singulièrement le plan pour des mini-centrales nucléaires, objectif qui vient à rebours des prévisions antérieures visant la réduction de la part de cette filière dans la fourniture d’énergie électrique.

Si cette intention pouvait réduire, voire contrecarrer, la folie des projets de déploiements de forêts d’éoliennes en mer – Atlantique et Méditerranée -, ce serait un résultat très positif !

La perspective de transformer le parc automobile avec un objectif de deux millions de véhicules électriques et hybrides – pourquoi deux millions ? – oblige assurément à de nouvelles et nombreuses sources d’approvisionnement.

Je reviens à mon sujet qui est l’exercice ambitieux du non déclaré candidat dans le décor et avec les ressources de la présidence. Je suppose que le temps de parole sera compté lorsque le même aura déclaré sa candidature, ce qui ne fait aucun doute. À l’instar de ce qu’un autre non-candidat s’est déjà vu infliger…

Mais une image m’est venue, au fur et à mesure du déploiement des projets, pour la plupart emballés dans l’impératif écologique : je voyais le petit bonhomme à paillettes vertes d’une certaine publicité.

Défi pittoresque lancé à Yannick Jadot…

13 octobre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 4 votes
Votre avis ?
23 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires