Le maire (RN) de Hayange Fabien Engelmann a annoncé que, comme les autres maires RN ou apparentés, il ne demanderait pas à la police municipale de contrôler le passe sanitaire. Il dénonce, par ailleurs, l’inaction du gouvernement qui, selon lui, fait la sourde oreille face à la montée de l’insécurité.

 

 

 

Vous êtes maire de Hayange et vous avez demandé à votre police municipale de ne pas verbaliser les personnes sans passe sanitaire. Sur quel fondement juridique vous appuyez-vous ?

 

Je vais même plus loin, comme lors du dernier couvre-feu : je vais demander à notre police municipale de ne pas contrôler les restaurateurs et les cafetiers. En effet, ce n’est pas notre rôle, ce n’est pas la mission d’une police municipale ni de la police nationale ni de la gendarmerie de fliquer une personne âgée qui boit tranquillement son café en terrasse.

Nous avons bien vu les derniers chiffres de la délinquance : les agressions ont augmenté de plus de 16 % en 2020, soit 1.950 agressions par jour. Là sont les réelles missions des forces de l’ordre, là sont les réelles missions de ce gouvernement qui fait la sourde oreilles et préfère fliquer les honnêtes gens.

 

 

Dans votre commune, il y aura tout de même des contrôles de la part de la police nationale.

 

Je n’en veux pas aux policiers qui suivent les ordres de leur hiérarchie, et particulièrement du préfet de la Moselle. Oui, nous nous attendons à des contrôles comme lors du couvre-feu. Mais honnêtement, je trouve que les commerçants, les restaurateurs et les cafetiers ont respecté les gestes barrières depuis plusieurs mois.

Sur la commune, nous n’avons eu aucun cluster, les festivités du 14 Juillet se sont très bien déroulées, avec le port du masque, les gestes barrières, etc., tout comme pour les cafés et les restaurants. Alors, pourquoi vouloir aller plus loin ?

Pour la validité du test antigénique, elle est passée de 48 heures à 72 heures, alors que par le passé, on parlait presque de 24 heures…

Les bibliothèques universitaires ne sont pas soumises au passe sanitaire, et tant mieux pour les étudiants, alors que les bibliothèques des collectivités le sont. C’est une incompréhension totale pour les élus et les maires de France, sauf peut-être pas les Macron-compatibles. On a un gouvernement qui ne sait pas où il va et décide à la petite semaine ce que va être le devenir d’une population qu’il méprise au plus haut point.

11 août 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 13 votes
Votre avis ?
101 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires