[EXCLU BV] Le débat choc Attal-Bardella aura lieu le 23 mai sur France 2

photo-output

Après négociations, en particulier pour déterminer la chaîne qui diffusera (TF1 et BFM TV auraient bien aimé être choisies…), les deux partis se sont mis d’accord : le débat entre le Premier ministre et la tête de liste RN aux européennes aura lieu le jeudi 23 mai sur France 2.

L'accouchement a été difficile. Au départ, Gabriel Attal n’était pas partant pour débattre contre Jordan Bardella. Un Premier ministre qui affronte le chef du parti d’opposition en pleine campagne électorale reconnaît le poids politique de l'adversaire et, donc, celui de ses idées. On est à la limite de l’aveu de faiblesse, presque de l’humiliation. Mais Emmanuel Macron y tenait : il y voit la seule façon d’enrayer, peut-être, l’inéluctable montée du RN vers le pouvoir, dont les européennes du 9 juin prochain paraissent être une marche.

Dans ce rôle, quoi de mieux qu’Attal, 35 ans, en poste aux plus hautes responsabilités, face à Bardella, 28 ans, à qui il sera aisément reproché de n’avoir joué jusqu’à maintenant que le rôle facile de l’opposant ? À 46 ans, Macron fait presque figure de vieux politicien, mais à abuser du jeunisme…

Le rôle d’Attal sera donc de sauver le soldat Hayer, dont l’absence de charisme et la liste pleine d’inconnus - à part Pascal Canfin, qui contredit la ligne prétendument « agricole » de la tête de liste - devraient mener le parti présidentiel à l’humiliation. Une humiliation nationale, et même continentale. Mais n’est-ce pas le bilan de Macron lui-même qui est en cause? La poule, l’œuf, vieux problème auprès duquel l’accusation de « coquille vide », souvent portée par les macronistes contre Bardella, paraît dérisoire.

Autre accusation souvent entendue : Bardella refuse de débattre ! Bardella a peur ! Le voilà prêt à monter sur le ring. Après son face-à-face facile avec Valérie Hayer, le match contre Attal - le jeudi 23 mai, sur France 2, donc - s'annonce comme une autre paire de manches. Enfin, au-delà des élections qui vont se jouer début juin, le débat sera analysé comme la première rencontre entre deux probables candidats à une prochaine présidentielle.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 08/05/2024 à 14:02.

Vos commentaires

26 commentaires

  1. Ce débat est un véritable piège pour Bardella . Ce débat n’aura que pour seul but de diaboliser le R.N et de l’attaquer de toutes parts . Attal ne pourra pas présenter un bilan positif et encore moins un projet pour cette » europe » , donc les dés sont pipés dès le départ . Cela va être une bataille de banderilles .

  2. Je souhaite ardemment que Jordan Bardella inflige la déculottée du siècle à ce petit personnage..sans intérêt .

  3. Débat sans intérêt qui ne changera en rien nos intentions de vote , donc pourquoi perdre son temps à les écouter .

    • Bien d’accord. Même une chèvre au pouvoir ferait moins pire pour la France que Macron dont les maîtres sont toutefois très certainement enchantés de sa réussite dans l’œuvre de destruction du pays. Donc, à part les européistes d’intérêt et Mélenchon, n’importe qui d’autre que ceux gravitant dans l’entourage de la clique Macron devrait pouvoir faire l’affaire.

  4. Celui qui se met en danger, c’est Bardella…mais, d’un autre côté, s’il sort grandi du débat il assure son score et se place en « pole position » pour la rentrée et la crise politique qui va s’ouvrir. A lui de se préparer et de vaincre!

  5. J’ai écouté hier v Hayer. Pour monter au front sas armes ni munitions, chapeau Madame. Cela dit, un discours qui dit »on a tout bien fait et si vous voulez qu’on continue, votez pour nous ».Faut oser. Elle aura son rond de serviette à Bruxelles pour 5 ans. 7000 milliards en 7 ans c’est vrai l’opposition ne sait pas gérer. Qu’aurait-ce été ?Atal va-t-il continuer à creuser? S’il change de registre , il va être difficile de ne pas tuer celle qu’il est sensé aider.

  6. France 2, il y a déjà un piège, quoi que TF1 fasse du Macron en continue, et ne parlons pas de BFM

  7. France 2, jamais il me vient à l’idée de regarder cette chaîne de propagande promacron. En tant que Breton, et fidèle à la devise du duché de Bretagne « kentoc’k mervel eget em zaotra » plutôt la mort que la souillure.

  8. J’aime bien le terme « poste à haute responsabilités »Ils ruinent le pays, et quand ils partent, mission de destruction accomplie, ils n’ont de compte à rendre à personne,superbe responsabilité ne trouvez vous pas.

    • « à qui (Bardella) il sera aisément reproché de n’avoir joué jusqu’à maintenant que le rôle facile de l’opposant… », à son contradicteur, Attal, il pourra en revanche être reproché d’avoir très vite occupé de bien hautes fonctions grâce à des nominations qui l’ont dispensé d’avoir besoin de longtemps s’opposer pour gagner sa place.

  9. Attal a un débit de mitraillette…..comme toute mitraillette, il pourrait s’enrayer, ce qui mettrait fin prématurément au débat.

  10. Bardella et attal…combien de divisions militaires dans chaque camp et de quoi sont elles constituées ? Un camp Patriote , solide , ancré par ses racines et fier d’être encore la France, de l’autre une association de malfaisants , un conglomérat de bric et de broc , le ramassis de tout ce qui se fait comme adversaires voir ennemis de la France ….

  11. Un débat qui ne changera pas grand chose …Hayer la  » pouliche » de Macron , comme on le dit à Chantilly c’est un  » canasson » , quoique fasse Attal elle ne remportera pas le prix de Diane . espérons qu’on sorte enfin des histoires anciennes , les arguments de la macronie qui ne sait plus quoi trouver. Dans la période trouble de la 2nde guerre mondiale , aucun parti n’est ressorti totalement blanc/bleu. L’enjeu c’est soit on met fin à une UE supra nationale , soit on retrouve notre souveraineté . fermez le Ban

  12. Le boulot de vizir ne doit pas être trop difficile s’il trouve le temps de venir parader sur un plateau télé.
    Effacer Valérie Hayer pour venir prendre la lumière correspond bien à l’image que je me fais de Gabriel Attal.

    • Pour effacer Valérie Hayer, il n’y a pas grand mal à se donner. Bien nommer les maux ne suffit pas à les combattre. ATTAL : Les diagnostics sont bons, les remèdes dérisoires…

  13. J’espère que Bardella le bouffera tout cru mais même dans le cas contraire (ce qui me paraît impensable) mon vote ne changera en aucun cas: RN

    • Bardella oui, mais MLP non. Pourquoi pas reconquête ? Eux au moins ne changent pas au gré du vent.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois