Une professeur de Corbeil-Essonnes a été la cible de menaces sur les réseaux sociaux, après des accusations de blasphème par d'anciens élèves. Une enquête a été ouverte pour « menace de délit sur personne chargée d'une mission de service public », relate BFM TV.

Accusée « d'offenser les musulmans »

Les faits se sont produits lors du week-end de commémoration de l'assassinat du professeur Samuel Paty, précise l'académie de Versailles. Le 15 octobre, une professeur d'histoire-géographie au collège Chantemerle, qui publie des vidéos à l’attention des ses élèves pour compléter ses cours, a réagi à la vidéo d'une ancienne élève chantant une prière musulmane. La professeur a publié ce commentaire : « On dirait une prière sur une musique bretonne. »

Le lendemain, l'enseignante reçoit un message de cette ancienne élève sur Instagram, qui l’accuse « d'offenser les musulmans ».

Placée sous protection policière 

En réponse, la professeur publie une nouvelle vidéo rappelant les principes de la d'expression. Vidéo qui lui vaut une avalanche de critiques d'élèves, certains l’accusant même de blasphème. De plus, son numéro de téléphone est diffusé sur les réseaux sociaux, engendrant de nouvelles menaces. L’enseignante a dû changer de numéro et quitter le réseau TikTok. Par ailleurs, elle a été mise sous protection policière lors de ses trajets entre son domicile et le collège. Les abords du collège ont également été sécurisés. Une enquête a été ouverte par le commissariat d'Évry.

5259 vues

19 novembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter