C’est un poste qui devrait revenir traditionnellement au candidat issu du premier groupe d’opposition. Pourtant, c’est le député Insoumis Éric Coquerel qui a été élu président de la symbolique censée avaliser le budget annuel de l’État. Trois de scrutin auront été nécessaire pour départager Éric Coquerel (LFI), Jean-Philippe Tanguy (RN), Véronique Louwagie (LR) et Charles de Courson (LIOT). In fine, c’est donc le député Insoumis qui l’a emporté sans surprise majeure puisque la majorité de la commission était occupée par des députés issus de la NUPES (10 Insoumis, 3 écologistes, 4 socialistes et apparentés et trois communistes) face à 11 et 8 LR. La majorité n’ayant pas pris part au vote, c’est logiquement le candidat de gauche qui l’a emporté numériquement.

Une défaite pour le victime des jeux d’appareils et de coalitions. Une victoire pour les Insoumis portés par la NUPES qui y verront une consolation à la défaite subie hier lors des à la vice-présidence de l’Assemblée nationale. Quoi qu’il en soit, les accusations de gauche dénonçant un accord LR-RN-Ensemble contre eux prennent l’eau avec l’élection du député de Seine-Saint-Denis.

3944 vues

30 juin 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter