Ils s’appelaient Henri C., Auguste F., Eugène L., Clément P., Michel F., Léon O., Jean G. Ces Français, habitants de Gentioux dans la Creuse, sont partis un matin défendre leur pays. Ils ont sans doute embrassé leur famille, dit qu’ils reviendraient vite. Ils ont laissé des mères en pleurs, des pères affligés, des frères, des sœurs, des épouses, des fiancées. Pas moins de 63 habitants de Gentioux ne sont pas revenus. Aux morts de la Grande Guerre et de celles qui ont suivi, chaque commune de France a consacré un monument. Le monument aux morts est le plus douloureux de la commune, le plus vénéré avec, chaque année, l’hommage aux morts de la Grande Guerre, le 11 novembre.

À Gentioux, devenu Gentioux-Pignerolles depuis la fusion de cette commune avec la commune voisine, une main a profané ce symbole du sacrifice et de la douleur française. Le monument aux morts a été tagué, dans la nuit du 8 au 9 juillet. Quelqu’un a recouvert à la bombe noire les noms des morts avec cette inscription : « Nahel, Adama, Zyed, Bouna, ni oubli, ni pardon. » Un peu plus loin, le monument porte l’inscription qui insulte la police et qu’on retrouve désormais derrière toutes les manifestations des antifas : « ACAB » (« All Cops Are Bastards »).

Les élus locaux réagissent : Michel Moine, l'ancien maire d'Aubusson, Étienne Lejeune, maire de La Souterraine, ou encore Éric Correira, le président de l'agglomération du Grand Guéret, ont manifesté leur indignation, comme Éric Zemmour.

Le message tagué est assez clair. Pour son ou ses auteurs, les Nahel, Adama, Zyed et Bouna, morts ces dernières années après une course-poursuite avec la police, méritent de figurer sur un monument aux morts. Ils sont les victimes oubliées d’une guerre en cours qui opposerait la police à une partie de la population, celle des banlieues immigrées. La police, ces Français chargés du difficile maintien de l’ordre dans ces zones, la police, ce dernier rempart de l’ordre public, est clairement assimilée, à travers ces tags, à une puissance ennemie de la communauté nationale. Et copieusement insultée. Nahel, Adama, Zyed et Bouna sont, à Gentioux, rangés au rang des héros de 1914, ceux qui ont quitté leurs foyers pour défendre l’intégrité de nos frontières. Faut-il le rappeler ? L’Allemagne avait alors franchi nos frontières et menait chez nous, sur la terre française, la guerre la plus meurtrière de notre Histoire.

Henri C., Auguste F., Eugène L., Clément P., Michel F., Léon O., Jean G. sont des héros, tombés pour une cause plus grande qu’eux, pour cette France que les amis de Nahel, Adama, Zyed et Bouna détestent, vomissent et couvrent de tous les maux. Pour quelle noble cause sont tombés Nahel, Adama, Zyed et Bouna ?

Dans leur bêtise, nos tagueurs ont maculé un monument à part, un de ces monuments aux morts pacifistes, comme il en existe quelques-uns en France. S’en sont-ils seulement aperçus ? Le monument aux morts de Gentioux porte en exergue, sous la longue liste des victimes de la commune, cette inscription : « Maudite soit la guerre. » Ainsi nos imprécateurs rassemblent-ils, en les injuriant, les pacifistes, ceux que la guerre avait traumatisés, inspirateurs de ce monument, et les patriotes qui pensaient que les enfants du pays n’étaient pas morts pour rien, que nous leur devions ce que nous avions de plus cher, notre qualité de Français, libres de la tutelle de toute puissance étrangère.

Comment mieux exprimer le conflit en cours, celui qui oppose la France et ses morts à ceux qui la haïssent ? Chaque jour, un nouveau symbole de l’unité nationale tombe.

Ce n’est qu’un tag de plus dans la France de 2023, mais c’est un nouveau pas, symbolique, vers le chaos.

7620 vues

09 juillet 2023 à 20:17

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

38 commentaires

  1. Ceux qui font ça ne sont pas des immigrés ou issus de l’immigration ce sont des Français extrémistes de gauche marginaux nourri au RSA priant de ne jamais travailler ce sont les tocards type Nupes ce mouvement nazis cher à Macron pour ses réélections le danger vient d eux les idiots utiles de l’islam

  2. Nos dirigeants ne font rien contre ces individus notre pays est foutu ,je pleins nos descendants qui vont avoir une vie d’enfer .

  3. Ce ne sont certainement pas des gaulois qui ont fait ça ! Le « quoiqu’il en coûte », doit rétablir non seulement la peine capitale mais également et rapidement le SERVICE MILITAIRE pour préparer et éduquer les jeunes Français de souche et de papier à devenir des adultes responsables et à se servir d’une arme de guerre surtout en ce moment où le danger nous guette avec tout ce que nos dirigeants ont stocké de manière irresponsable dans le pays depuis des décennies.

  4. Ces personne dont leur QI égale à 2 qui ont vandalisé le monument aux morts, sont des individus peux respectueux et reconnaissantes des anciens qui ont donné leur vie pour la France, afin que nous soyons libres oui mais ne pas faire n’importe quoi. Bref ces gamins mérites une bonne correction, mais faut-il que les pouvoirs politique en ai le courage

  5. Combien sommes nous a ressentir de la honte pour notre France. A priori, nous sommes peu nombreux à vouloir que ce pays ne sombre pas. Preuve en est du résultat aux dernières présidentielles. Alors, si vraiment comme l’indiquent les sondages 84% des français demandent que la chienlit s’arrête, il faut le prouver dans les urnes. Et qu’on arrête de justifier la réélection par « mais on n’avait pas le choix » ou  » surtout pas l’extrême droite qui rappelle les heures les plus sombres ». Français arrêtez de répéter, tels des perroquets les discours qu’on veut vous faire avaler. Apprenez votre histoire, voyez qui est la cause de la défaite de 40 et vous constaterez qu’aujourd’hui comme à cette époque ce sont les mêmes qui vous mènent à l’abîme. N’écoutez plus les médias aux ordres, réinformez vous et si vous lisez BV c’est déjà un bon début alors faites le connaître autour de vous.

Les commentaires sont fermés.