Pour Gérald Darmanin, aucun lien n'est à faire entre l’immigration et les émeutes. Répondant vertement au député RN du Nord Michaël Taverne, le ministre de l'Intérieur a appelé à « ne pas confondre les débats » : « 90 % des émeutiers étaient français, a-t-il déclaré à l’Assemblée, la question d’aujourd’hui, c’est celle de jeunes délinquants, pas des étrangers. » Circulez, il n’y a rien à voir. Continuons à avancer les yeux grand fermés : tout est au poil, Madame la Marquise !

Glosons, comme Emmanuel Macron, sur la responsabilité des jeux vidéo et des réseaux sociaux : les jeunes Japonais étant très friands de jeux vidéo et de réseaux sociaux, ce pays devrait donc, en principe, être à feu et à sang. Manque de bol, c'est tout l’inverse. Là-bas, cette double addiction conduit même au phénomène opposé, l’hikikomori, c’est-à-dire l’enfermement chez soi, dans sa chambre. C'est aussi en soi un problème, mais de nature très différente pour la société.

Accusons la déresponsabilisation des parents, l’absence du père et le délitement de la famille : ce processus est indéniable, mais au-delà du fait que ceux qui en parlent le plus y participent sans vergogne consciencieusement depuis des dizaines d’années, ce serait faire insulte à toutes celles qui élèvent seules courageusement, et sans démériter, leurs enfants. Rappelons qu’à l’issue de la guerre de 14, nombre d’enfants se sont trouvés orphelins de père, sans devenir pour autant des délinquants, élevés d’une main de fer par des mères qui ne s’en laissaient pas conter.

Incriminons (une fois de plus) la pauvreté et la précarité : comment expliquer, alors, que dans certains départements classés parmi les plus pauvres de France - la Creuse, les Ardennes, la Haute-Corse… -, il ne se soit pour ainsi dire rien passé tandis que d’autres, parmi les plus riches - Hauts-de-Seine, Yvelines, Essonne… -, ont littéralement flambé ?

Indignons-nous contre le RN qui, une fois de plus, ramène le problème à l’immigration : convenons que ce n’est pas lui qui a commencé. Pourquoi les gouvernements algérien et turc s’en sont-ils mêlés ? Pourquoi la mère de Nahel accuse-t-elle le policier d’avoir « vu une tête d’Arabe, d’un petit gamin » et « voulu lui ôter la vie » ? Pourquoi le député LFI David Guiraud, évoquant Nahel né en France et franco-algérien, parle-t-il d’un « jeune Arabe tué en pleine rue » ? Pourquoi la députée LFI Mathilde Panot parle-t-elle d’un « jeune Arabe de 17 ans » ? C’est un peu facile. Répétons tous ensemble : lorsqu’un jeune issu de l’immigration est coupable, il est français « comvouzémoi ». Quand il est victime, il est adroitement renvoyé à ses origines.

Gérald Darmanin use de l’adjectif « français » comme d’un manteau de Noé. Quand il l'a pudiquement jeté, il interdit à quiconque de regarder dessous, ce serait indécent. La notion de descendant d’immigré existe pourtant, au regard de l’INSEE : « Une personne née et résidant en France ayant au moins un parent immigré. » Il est donc possible de faire des constats et des statistiques, non ?

A-t-on le droit de savoir, parmi les émeutiers qui se sont attaqués peu ou prou à tous les symboles de l’État, et donc à la France, combien ont une double nationalité ? Combien sont issus de l’immigration au sens de l’INSEE ? S’ils sont nombreux, et même majoritaires, c’est encore plus inquiétant que s’ils étaient étrangers. Cela signifierait qu’au bout de deux, trois générations, la greffe n’a toujours pas pris, voire est violemment rejetée. Il en va de la planche à naturaliser comme de la planche à billets : suremployée, elle dévalue les papiers qu’elle imprime. Pourtant, elle continue à fonctionner à plein régime.

13909 vues

05 juillet 2023 à 20:32

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

98 commentaires

  1. Si 90% étaient « français »cela signifie que 10% des petits anges étaient étrangers.
    Cela fait donc plusieurs centaines d’étrangers en état d’insurrection sur notre sol. Et bien sûr on ne compte pas les double-nationaux qui se soucient d’être « français »comme d’une guigne quand ils ne le déplorent pas.
    Dans quel autre pays voit-on ça?

  2. le ministre cible les Kévin et Mattéo qui seraient en nombre parmi les émeutiers, pas de Raymond, Claude, Xavier, Moussa, Gérard, Emmanuel, Bruno, Clément, etc, vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre.

  3. La méthode Bigeard et Massu pendant la bataille d’Alger à appliquer dans tous les quartiers dits sensibles. Sans la moindre concession.

  4. Dans le domaine des doux rêveurs nous avons là un étalon. Reste-t-il une place au Pavillon de Breteuil ?
    Ces émeutes ne sont qu’une manœuvre de répétition de ce qui se passera aux J.O, avec une deuxième séance au moment de la coupe du monde de Rugby pour affiner les dernières stratégies d’actions. Et là, on pourra mettre les 45 000 hommes, voire plus sans le moindre effet. Ce qu’il faut c’est mise en place des régiments de Légion et commandos Marine, avec carte blanche et interdiction à la justice d’intervenir. La méthode Israël. Ceux-là savent faire.

  5. Triste et bien dangereux d’être aveugle à ce point ..cela frise le mépris et l’incompétence …

  6. Ce sont tous des Kevin et des Mattéo! Qu’allons-nous chercher? Laxisme, lâcheté complicité sont les seules explications .

    1. La méthode Bigeard et Massu pendant la bataille d’Alger à appliquer dans tous les quartiers dits sensibles. Sans la moindre concession.

  7. Décidemment, lui sa devise c’est… je ne vois rien , j’entends rien donc tout va bien alors que le danger et a nos portes

  8. Certains boivent encore les paroles de ce personnage de l’intérieur comme ils dégustent aussi celles de l’élyséen , tout est tromperie de A à Z , de l’enfumage .

  9. 90% des émeutiers étaient français. Français comment, monsieur Darmanin ? Parce que, il faut bien l’admettre, il y a Français et Français. Le patriote ne vandalise pas son pays.

    1. NON ! Il y a les, français les vrais, et la racaille. Et cette racaille patronymique est connue et identifiée. Il suffit d’avoir le courage de les neutraliser, collatéraux inclus. Et de les expulser sans intervention de la justice.

Les commentaires sont fermés.