Audio - Editoriaux - Entretiens - Politique - 28 mars 2019

Damien Lempereur : “Nicolas Dupont-Aignan a expliqué que Jean-Frédéric Poisson s’était en quelque sorte exclu de lui-même”

Nicolas Dupont-Aignan vient de présenter les 23 premiers candidats de la liste Debout la France pour les élections européennes. Au micro de Boulevard Voltaire, Damien Lempereur, porte-parole de Debout la France.

Nicolas Dupont-Aignan a présenté la liste qu’il conduira aux élections européennes. Une liste sur laquelle vous figurez. Que doit-on retenir de cette liste ?
Incarne-t-elle la cohérence et l’union des droites voulues par Nicolas Dupont-Aignan ?

On a présenté les 23 premiers comme une équipe de foot, comme un groupe qui se lance dans une compétition sportive. Précisément, ces 23 noms représentent une forme de cohérence collective, des noms qui ont toujours mis en accord les discours avec leurs actes. C’est une liste de personnalités courageuses qui dépassent largement Debout la France.
Dans cette liste, la société civile y est représentée par notamment Stéphanie Gibaud, la lanceuse d’alerte qui avait participé à dénoncer le scandale UBS et Benjamin Cauchy l’une des figures médiatiques des gilets jaunes.
Elle est constituée d’élus qui viennent d’horizons différents, mais tous avec la même idée, c’est-à-dire de défendre une France indépendante dans une Europe des nations. Ce qui est le contraire de l’Union européenne d’aujourd’hui.


Dans cette polarisation du débat politique voulu par Emmanuel Macron, entre le camp des populistes et des progressistes, vous ne serez pas dans celui des progressistes…

Emmanuel Macron cherche à nous imposer le duel face à Marine Le Pen, alors qu’elle n’est pas candidate. C’est quand même absurde. La liste menée par Nicolas Dupont-Aignan a justement pour objectif de démontrer qu’une voie alternative est possible. Il est possible de sortir de ce faux clivage et de voter pour une liste de personnalités compétentes qui ont toujours tenu les mêmes propos sur l’Union européenne et toujours partagé des valeurs communes.
On est loin de la liste de monsieur Bellamy qui est pleine de contradictions et d’incohérences. Elle essaie de cacher, par un joli discours, des votes au parlement européen qui ont été en totale contradiction.


On attendait Jean-Frédéric Poisson sur la liste de Nicolas Dupont-Aignan. Jean-Frédéric Poisson avait d’ailleurs annoncé qu’il figurerait en 3e ou 5e position.
Finalement, il n’en fait pas partie. Peut-on connaître la raison de cette séparation ?

Nicolas Dupont-Aignan a expliqué lui-même que Jean-Frédéric Poisson s’était en quelque sorte ‘’exclu’’ de lui-même. Il s’est peu à peu écarté de la démarche des Amoureux de la France en jouant peut-être un peu perso. Je ne veux pas critiquer Jean-Frédéric Poisson qui défend des valeurs et a des convictions.
Je pense que l’enjeu de notre liste est précisément de montrer que ce qu’on essaie de construire est un collectif et non une addition d’individualité comme nos concurrents.
Nicolas Dupont-Aignan a bien insisté sur l’importance du collectif et de la confiance entre les membres de cette liste. Nous nous engageons dans cette élection pour vraiment faire une différence. C’est une élection proportionnelle à un tour, sans vote utile et sans fatalité à voter toujours pour les mêmes. Chacun pourra voter en fonction de ses sensibilités. Cette sensibilité était défendue pour Jean-Frédéric Poisson. Je ne vais pas dire le contraire. Il incarnait certaines valeurs et une certaine forme de tradition. Il a raison de le faire. Cet esprit est largement présent sur notre liste avec par exemple la présence de Cécile Bayle de Jesse qui vient du MPF et qui a toujours défendu ces mêmes valeurs et la famille. Il y a également le CNIP et tous ceux qui se sentent proches de ces convictions et qui seront présentés sur cette liste au-delà des 23 sur nos 79 candidats. Pour les élections européennes, c’est 79 candidats.

À lire aussi

Damien Lempereur : « Encore une fois, on est dans une instrumentalisation des faits par le ministre de l’Intérieur »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articlePolémique après l’intrusion de manifesta…