Dans un centre de vaccination itinérant à Bléré (Indre-et-Loire), le médecin a refusé l’injection à une « petite dizaine » de jeunes, affirmant qu’ils « le remercieraient plus tard », rapporte Le Figaro.
 

Le médecin ne changera pas d’avis

Dans le village tourangeau de Bléré, des adolescents se présentant au centre vaccinal itinérant n’ont pas reçu leur injection. En effet, le médecin responsable de la vaccination estimait que « les études pour les moins de 16 ans n’étaient pas bien faites », rapporte la mère d’une adolescente de 13 ans, interrogée par France Bleu Touraine. « Le médecin a refusé de la vacciner sous prétexte qu’elle avait moins de 16 ans […]. Il a dit que, plus tard, on le remercierait », a-t-elle expliqué. Selon elle, le pompier également chargé de la vaccination a expliqué à son mari que « le médecin ne changerait pas d’avis », ayant « déjà fait ça plusieurs fois le matin ».

Selon le maire du village, une « petite dizaine » de de moins de 18 ans auraient été privés d’injection. Un fait « regrettable », selon lui.

Une attitude « contraire aux données prouvées de la science »

De son côté, le vice-président du Conseil de l’Ordre des médecins d’Indre-et-Loire a dénoncé une attitude « contraire aux données prouvées de la science » et à la « déontologie médicale ». En cas de plainte adressée à l’Ordre des médecins, son vice-président en Indre-et-Loire a affirmé qu’elle donnerait lieu à une « procédure ordinale ».

27 juillet 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.