Bernard et Dominique Tapie ont été victimes d’une très violente agression, dans la nuit de samedi 3 à dimanche 4 avril 2021. Alors que le couple dormait, quatre individus se sont introduits dans leur domicile de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne. Cet ancien moulin situé près d’Évry est la résidence familiale de depuis la fin des années 1990.

Selon Laurent Tapie, les agresseurs seraient « quatre personnes de couleur, trois Africains et un Nord-Africain »

48 heures après le violent cambriolage dont ont été victimes Bernard et Dominique Tapie, leur fils Laurent est revenu dans l’émission « L’Heure des pros », sur , le lundi 5 avril, sur l’agression de ses parents. Les agresseurs sont entrés par la fenêtre de la chambre habituellement occupée par sa sœur Sophie Tapie, la seule pièce sans alarme de sécurité.

Selon Laurent Tapie, les agresseurs seraient « quatre personnes de couleur, trois Africains et un Nord-Africain ». L’agression a duré 45 minutes.

Ligotés, frappés, matraqués

Laurent Tapie explique : « Ils ont frappé ma mère et ont tenté de l’étouffer pour lui faire afin qu’elle se montre coopérative. »

Les quatre hommes ont d’abord assommé, ligoté et neutralisé Bernard Tapie avant de traîner son épouse Dominique dans toutes les pièces de la maison pour qu’elle leur indique les objets de valeurs à emporter. Ils sont repartis avec quelques bijoux, deux montres et notamment les deux téléphones portables de l’homme d’affaires. « Ma mère a été la première a se défaire de ses liens », « Ma mère est encore sous le choc, mon père essaie de ne retirer que le positif en s’estimant chanceux », explique Laurent Tapie.

La famille Tapie a autorisé à diffuser des photos du couple après leur agression. On y voit leurs visages tuméfiés, les paupières gonflées et les lèvres éclatées. Dominique Tapie a été brièvement hospitalisée en état de choc après cette agression.

La judiciaire de est chargée d’une enquête pour « vol aggravé ». Une paire de gants a été retrouvée sur les lieux et le modus operandi des cambrioleurs laisse penser qu’ils connaissaient les lieux et les habitudes du couple.

5 avril 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Dix fois plus d’actes antichrétiens que d’actes antimusulmans en France !

Ce week-end, des tags sur la mosquée de Rennes ont provoqué les réactions des médias et po…