Cliquez pour acheter

Pas une avenue, pas un boulevard à Paris ne porte le nom de Napoléon. Et pourtant… Napoléon Ier voulait “être enterré sur les bords de Seine près de ce peuple français qu’il a tant aimé”. Quant à Napoléon III, sa passion était l’urbanisme, avec la volonté d’assainir, d’aérer et d’embellir Paris.

L’Arc de Triomphe, la Madeleine, la rue de Rivoli, la façade de l’Assemblée nationale, l’Opéra Garnier, les Grands Boulevards, la place de l’Étoile et tant d’autres lieux… ce sont eux.

Avec ce Paris Napoléon(s) : Guide du Paris des deux empereurs, comportant quinze parcours, des dizaines de promenades insolites, des cartes, des centaines d’anecdotes méconnues, Dimitri Casali, avec la fougue qu’on lui connaît, entraînera celui auquel vous l’offrirez dans “le Paris des deux empereurs”, comme l’appelle Jean Tulard dans sa préface.

12 décembre 2018

À lire aussi

Jérémie Bréaud, le maire de Bron, insulté et agressé : jets de pierres et de bouteilles

Il avait déjà été visé par des menaces en janvier dernier après la découverte, sur la pali…