L’époque ne génère jamais que des héros à sa mesure. Ainsi de Karim Benzema, l’un des meilleurs buteur de l’histoire de l’équipe de France, citoyen français mais semblant mépriser cette nationalité. Il est aujourd’hui, après son miraculeux repêchage par Didier Deschamps, porté aux nues par un public qui a, décidément, la mémoire bien courte.

Il se trouve que son procès se tenait justement ces jours-ci. Il faut vous dire que le prodigieux est accusé de chantage sur son coéquipier Mathieu Valbuena. Un chantage qui concerne ce que l’on appelle une « sextape ». Benzema aurait approché Valbuena en tant qu’intermédiaire afin de lui proposer les services d’un de ses amis, connu depuis l’enfance dans un quartier « sensible » ou « de reconquête républicaine », afin que, contre rémunération, la vidéo des ébats de Valbuena disparaisse.

Tout cela n’aurait aucun intérêt si plusieurs facteurs ne s’ajoutaient à l’affaire. D’abord, au sein d’une équipe nationale, des pressions sordides auraient lieu et il faut des années pour les judiciariser. Ensuite, Benzema n’a cessé de clamer, jusque récemment, son mépris (à tout le moins) pour le pays dont il détient la carte d’identité. Enfin et surtout, Benzema ne s’est pas rendu à son procès. Manière de montrer, sans doute, quelle considération il a pour la justice.

Chaque époque, décidément, génère des héros à sa mesure. Ainsi de qui remplace, au panthéon des enfants, les héros de l’Aéropostale, du ou même de l’équipe championne du monde de 1998. Vous vous en souvenez peut-être. L’époque de la France black blanc beur et des farces antiracistes. Quand on faisait semblant de vivre côte à côte. Benzema est-il devenu l’icône du face-à-face, pour reprendre les mots de Gérard Collomb ? L’avenir nous le dira.

Ce jeudi 21 octobre, dix mois de prison avec sursis et 75.000 euros d’amende ont été requis par le parquet contre Karim Benzema.

21 octobre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.7 7 votes
Votre avis ?
58 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires