Le Marocain avait été mandaté par l'organisation État islamique pour commettre un attentat contre un train en août 2015. Il a été condamné en appel, ce jeudi 8 décembre, à la réclusion criminelle à perpétuité pour « tentatives d'assassinats terroristes », rapporte Le Figaro.

Le tireur du a présenté ses excuses à la Belgique, à la France et à l'Espagne, il a exprimé ses « regrets » et sa « honte » pour l'acte qu'il comptait accomplir. « Est-ce que je regrette ? Comment voulez-vous que je ne regrette pas ? », a-t-il dit aux juges avant que ceux-ci ne partent délibérer. Et d'ajouter : « Comment voulez-vous que je ne regrette pas d'avoir tiré dans le dos (du passager) Mark Moogalian ? La balle lui est sortie dans le cou. J'ai eu beaucoup de chance qu'il ne meure pas. » « Comment voulez-vous que je ne regrette pas toutes les victimes du train que j'ai terrorisées. » « Je vous jure que je regrette tout ce que j'ai commis. C'est un regret amer. J'ai honte de ce que j'ai fait », a-t-il conclu.

En première instance, le Marocain de 33 ans avait été condamné à la réclusion à perpétuité. La cour d'assises spéciale présidée par David Hill a suivi à la lettre les réquisitions du ministère public en assortissant la peine d'une période de sûreté de vingt-deux ans.

2342 vues

8 décembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter