Chartres, il y a dix jours. Roselyne Bachelot se déplace à la cathédrale, suivie de son chapelet de journalistes et d’un cortège d’élus et de parlementaires. Malgré le contexte sanitaire, le déplacement officiel est maintenu.

Aux Sables-d’Olonne, quelques jours plus tard, la nouvelle vient de tomber comme un couperet : le chenal restera interdit au public pour l’arrivée des premiers marins attendue ce 27 janvier. Les skippers du valent-ils moins qu’un ministre en visite ?

La préfecture de Vendée vient de confirmer le huis clos malgré des propositions formulées par Yannick Moreau. Le maire des Sables-d’Olonne se bat pour permettre à « une jauge strictement contrôlée et limitée aux riverains » d’accueillir leurs héros. Face à cette absence de considération, le maire monte d’un cran et d’un ton, et écrit une lettre ouverte à .

Rappelant le lien fort entre les marins et les terriens, « ce lien permanent d’attention et d’affection », cette espérance de se retrouver, le maire souligne combien « le Vendée Globe est bien plus qu’une épreuve sportive en solitaire autour du monde »</em. Il désigne « l’exploit de ces hommes et de ces femmes qui nous offrent une leçon de courage et une bouffée d’oxygène ». Impensable, pour lui, de répondre « à la grandeur de cette aventure » par le silence de « quais fermés au public ».

Ainsi, chaque dimanche ensoleillé, des milliers de personnes profitent du remblai librement, mais pour l’arrivée du Vendée Globe, une jauge de Sablais représenterait une menace sanitaire. Le maire, qui invite ses concitoyens à respecter cette mesure, espère que l’État réagira et que les marins pourront bénéficier des « honneurs publics qu’ils méritent ».

Mise à jour le 26.01.21 à 18h30

Ce mardi 26 janvier, le préfet autorise finalement une haie d’honneur pour accueillir les skippers le long du chenal.

 

© Olivier Blanchet/Alea

25 janvier 2021

À lire aussi

Éducation au temps du Covid-19 : quand bienveillance ne rime pas avec absence d’exigence

Las, il faut peut-être aussi chercher du côté de Mai 68 et des bouleversements sociétaux q…