Comme aurait dit Bérurier, le mari de Bertaga, elle était fumasse, l’Isabelle, quand la nouvelle est tombée. Pensez donc ! Rayée de l’ordre, comme ça, sans préavis ni compensations. Ben alors !

L’arrêté a été publié ce samedi, au Journal officiel, et la décision rétroactive au 4 mars 2020, date de la condamnation en appel de Mme Balkany et son mari à trois ans de prison ferme et dix ans d’inéligibilité pour une « fraude fiscale d’une ampleur exceptionnelle ». Fraude fiscale et blanchiment d’argent aggravé. Eh oui, m’sieurs dames, en France, on plaisante pas avec l’honneur de la finance !

La loi, c’est la loi ! Le code de la Légion d’honneur prévoit qu’un « comportement contraire à l’honneur » peut conduire à un blâme, une suspension ou une exclusion de l’ordre. Et voilà que ça tombe sur notre Isabelle. Pas de bol ! Rabaissée au niveau de Milady de Winter, cette Anne de Breuil sacrilège, voleuse de vases sacrés et marquée d’une fleur de lys au fer rouge !

« Non mais, allô, quoi ! » Et en plus, Patrick, le mari dévot de la brave dame, on lui pique même pas la sienne, de Légion ! Normal, il l’a pas eue. Il n’est que commandeur de l’ordre du Mérite centrafricain. L’import-export aussi, ça se distingue. Quoi qu’il en soit, voilà notre petit couple de délinquants placé sous bracelet électronique. Comme ces amants indélicats éloignés par précaution de leur ex-compagne tuméfiée.

Pour notre Isabelle, décorée en 2008 par l’intègre Sarkozy, c’est le choc, l’incompréhension ; comme une aux vieux serviteurs de la République. Oui, elle a fait une faute, « ça, c’est sûr » dit-elle, en ne déclarant pas son « familial ». Elle le reconnaît ; faute avouée à moitié pardonnée, non ? Mais quand même, sa Légion, elle la doit à son « action d’élue locale », particulièrement « en faveur des enfants » et de « l’éducation ». Et on punirait par cette flétrissure tant de dévouement désintéressé et de civisme ?

Et dire que papa Balkany, le beau-père, s’était spécialisé dans les faux-papiers. Oui, mais lui, c’était pour la bonne cause, dans les années 1940, et pour la Résistance. Voilà donc Isabelle rabaissée au niveau des plus vils comme, par exemple, ces Français honnis pour « intelligence avec l’ennemi ».

Et combien sont-ils, aujourd’hui, ces exclus du ruban rouge qui se morfondent sur leur décoration perdue, issus du système clientéliste chiraquien, du RPR jusqu’à l’UMP ? Avant que de sombrer dans la déprime, Isabelle Balkany pourra, tout au moins, s’épancher sur ses malheurs devant son copain télévisuel Hanouna ; ou s’inscrire à quelque cercle de parole des radiés ou amis, avec Patrick de Maistre, abuseur de la milliardaire Bettencourt ; avec Claude Guéant, condamné en appel pour complicité de détournement de fonds publics et de recel lié à ce délit ; avec tous les autres…

Selon les règles de la grande chancellerie, « sont exclues de l’ordre les personnes condamnées pour crime et celles condamnées à une peine d’emprisonnement sans sursis égale ou supérieure à un an ». Nicolas Sarkozy, ancien grand maître de l’ordre, vient d’être condamné à un an ferme dans « l’affaire Bismuth » pour « pacte de corruption ». Quelle indignité, n’est-ce pas ? Il vient de faire appel.

En cas de rejet de l’appel, rejoindra-t-il notre Isabelle Balkany au rang des flétris de la Ve République ? Histoire à suivre d’un hochet qui mène les hommes… et les femmes !

28 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.5 4 votes
Votre avis ?
42 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires