Trente et un millions d’abstentionnistes ont laissé à un tiers des électeurs inscrits le choix de l’avenir des communautés régionales. Délégation consciente, que nenni, mais les faits sont là ! Ces quelque 17 millions de votants constituent de fait un « tiers état », doté de la charge d’un certain devenir local de notre pays.

La du moment s’est exercée grâce et avec cette minorité de citoyens attentifs et actifs…

Les partis anciens ont bénéficié de leur intervention aux dépens de l’ado LREM, petit absent des urnes. Ils (les votants) ont écarté les extrêmes, redonnant apparemment à la France traditionnelle ses oppositions douces, pour ne pas dire complices…

Pas de révolution ou de séisme politique, donc. Les présidents de région sont reconduits avec une quasi-égalité gauche/droite en métropole. Seule la lointaine Réunion a viré de bord, vers la gauche.

Les débats portent déjà sur la présidentielle et les concerts médiatiques forcent sur cette partition. Les Républicains, quelque peu essoufflés jusqu’alors, retrouvent du tonus qui fait dire à leur patron Christian Jacob : « On est aujourd’hui la seule force d’alternance. » Carrément !

À entendre les débatteurs, le (la) prochain(e) président(e) de la République sera de leur famille, pour autant qu’elle soit reconstituée, car, à part Muselier, qui n’est pas candidat à ce jour, et Hervé Morin, dont nul ne parle, les vainqueurs n’ont pas tous gardé leur carte du parti…

Quant au duel Le Pen-Macron, il est à ce jour dans les limbes. Mais le Président n’a pas terminé sa campagne en vue de le réhabiliter.

Et en avril prochain, ce tiers état de 2021 se sera fort probablement auto-dissous…

30 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 4 votes
Votre avis ?
27 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires