Alors que la France entrevoit l’idée qu’il va bien falloir sortir, un jour, de chez soi pour relancer ses activités, les grands hommes de la nation commencent à voir grand pour leur pays, et pour eux, accessoirement.

Après des concertations avec Gérard Larcher et Nicolas Sarkozy, le Président Macron avait déjà laissé fuiter la perspective d’un grand gouvernement d’union et de concorde nationales à la sortie de ce qu’il a qualifié de « guerre » contre le .

Les noms prestigieux de Manuel Valls, Nathalie-Kosciusko Morizet, Michel Barnier ou encore Stéphane Le Foll étaient alors sortis du chapeau. Geoffroy Didier a également senti les bons effluves de la soupe à servir juste avant la fin de l’été et n’a pas hésité à pointer le bout de son nez au JDD de dimanche. On pourrait remettre les élections municipales en entrée sur la table et, ensuite, en plat de résistance, un petit remaniement. Les anciens ministres seraient recasés dans des mairies respectables au Havre et ailleurs.

Face au champ de ruines, une dette à plus de 115 % du PIB, un déficit public 2020 à plus de 9 %, les innombrables faillites de petites entreprises et commerces à venir, les grandes têtes que comporte la nation vont faire le sacrifice de revenir d’, des , de Bruxelles ou d’ailleurs pour venir sauver la France de son nouveau péril. Face aux ténèbres qui menacent la République en ces temps de crise, il nous faudra être forts et dignes autour des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. L’Histoire a déjà connu les affres de l’obscurité à la sortie de 1929, qui conduisirent alors au fascisme et au nazisme. Il nous faudra être soudés pour éviter les facilités auxquelles tendent à incliner les esprits les plus fragiles en ces périodes difficiles, pour refuser les extrêmes de toutes sortes et nous réunir autour du vivre ensemble !

Humm ! Elle sent pas bon, la petite soupe qu’on va nous servir un peu avant l’automne ?

Avec un petit peu de châtaignes et de crème fraîche, on s’en délecte d’avance. Et qui sait : si le peuple français venait à l’apprécier, il pourrait même en redemander en 2022.

J’oubliais… Vive la République et vive la France !

À lire aussi

Communauté tchétchène contre communauté maghrébine à Dijon

Le maire socialiste Rebsamen est sidéré : « On a beaucoup investi » dans ce quartier. …